..."/>

UNIKIN : clôture de l’année académique et collation des grades ce 30 juillet

isc gombe

L’Université de Kinshasa clôturera l’année académique 2015-2016, ce samedi 30 juillet. C’est ce même jour qu’elle procédera à la collation des grades académiques de ses étudiants pour la promotion de l’édition 2015-2016.

Pour cette année, les frais académiques ont été fixés à 290 USD. Ils n’ont pas changé depuis l’année passée, malgré plusieurs tentatives d’augmentation de ces frais par l’administration universitaire en début d’année.

En effet, l’administration universitaire avait fixé cette année les frais à 300 USD. Ce montant a été catégoriquement boycotté par les étudiants, à travers des mouvements de protestations.

Les autorités académiques ont fini par céder à la demande des étudiants, dont les parents peinent déjà pour nourrir leurs familles. Ces frais académiques (290 USD) sont subdivisés en frais académiques proprement dits, fixés à 242 USD et les frais connexes, évalués à 48 USD, a fait savoir un étudiant de première année de graduat Médecine.

Désorganisation

En faculté de médecine, les examens ont débuté depuis le 05 juillet dernier. Ils doivent se clôturer le 28ème jour de ce mois.

Par contre, en faculté d’économie, comme dans la faculté de droit, les examens ont débuté le 11 juillet et prendront fin ce mardi 26 juillet. Selon certains étudiants, ce décalage du calendrier académique à l’UNIKIN est dû au nombre et au volume des cours qui différent d’une faculté à une autre.

Par contre, d’autres pensent qu’il s’agit tout simplement d’un désordre dans l’organisation. Chaque faculté est gérée à sa manière par son doyen.

Toutefois, peu importe le nombre ou le volume des cours ou encore la gérance de la faculté par le doyen, chaque faculté est appelée à respecter le date de la clôture de l’année académique, fixée par le rectorat de l’UNIKIN. Ce qui veut dire qu’avant le 30 juillet 2016, les examens doivent se clôturer dans toutes les facultés de l’Université.

Pour cette année, les frais d’enrôlement ont été fixés à 16 000 FC. 5.000 FC pour la mi-session et 11.000 FC pour la session. L’accession aux différentes salles d’examen a été conditionné à la mi-session par le paiement de l’enrôlement et celui des frais académiques (proprement dits et connexes). A la session, l’accès dans la salle est conditionné par la fiche d’examen comprenant l’identité de l’étudiant, ainsi que la fiche des examens à passer. En effet, cette fiche est une preuve que l’étudiant est en ordre avec les exigences académiques (frais, enrôlement, inscription, etc.). Elle est signée, à chaque examen, par le surveillant. Les étudiants la considèrent comme un gage de la participation aux examens.

Indésirables sur le campus

En ce qui concerne les insolvables, l’UNIKIN refuse catégoriquement leur présence dans la salle d’examen. Ce qui fait que certains d’entre eux ne s’hasardent même pas à fouler de leurs pieds le campus.

Ils sont donc obligés de récupérer leurs examens en deuxième session, si et seulement si ils se mettent en ordre avec tous les frais exigés.

C’est ainsi qu’ils demandent au gouvernement de revoir un peu ces exigences, la plupart des parents étant des fonctionnaires de l’Etat, dont nombreux vivent dans des conditions difficiles, déclarent-ils. Pour eux, on devrait les laisser faire leurs examens, pour ne pas les délibérer s’ils ne se conforment pas aux exigences académiques.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?