..."/>

Maître Gims annule sa prestation au concert de l’association caritative de Blaise Matuidi

maitre-gims

Les organisateurs, au courant depuis deux semaines, n’avaient pas averti les spectateurs

Maître Gims, annoncé tambours battants comme tête d’affiche du concert des « Tremplins Blaise Matuidi », l’association caritative du Milieu relayeur  du Paris Saint-Germain, a annulé sa venue. Les organisateurs, au courant depuis quinze jours, n’ont pas cru bon d’en avertir les spectateurs.

Pourtant le public n’attendait que lui. Le samedi 1er  octobre, Maître Gims, parrain du concert, a rendez-vous dans la salle Jacques Brel, à Pontault-Combault, petite ville située  à 23 km à l’est de Paris. La Ville et l’association du footballeur Blaise Matuidi ne s’étaient pas privées de communiquer sur la présence du célèbre rappeur, en relayant fièrement l’affiche sur les réseaux sociaux. Une publicité visiblement adéquate puisque les places, à 25 euros, se sont arrachées comme des petits pains.

900 personnes mécontentes

Mais les 900 personnes présentes dans la salle ont dû se contenter d’un Maître Gims filmé. L’interprète des hits  « Sapés comme jamais » ou encore « Bella » avait une «obligation professionnelle», d’après Sylvie Matuidi, sœur du footballeur et trésorière de l’association « Les Tremplins de Blaise Matuidi ».

Ndenga Luyindula, autre membre de l’association, a eu le courage de déclarer au quotidien français Le Parisien: «On a projeté une vidéo dans laquelle il s’excuse de ne pouvoir être là et nous avons organisé une tombola spéciale dans laquelle cinq personnes ont gagné deux places pour le prochain concert du rappeur.»

Cela n’a visiblement pas suffi à calmer les esprits, déjà échauffés. Des spectateurs, déçus, ont déversé leur déception  sur les réseaux sociaux.  Certains n’ont pas hésité à parler d’arnaque.

Vers un remboursement des places du concert ?

Devant le tollé général, la mairie de Pontault-Combault, a tenu à se défendre, dans un message publié sur sa page Facebook. Elle a fait savoir qu’elle décline toute responsabilité quant à la programmation du concert.

Quant à l’association, dont l’image a été quelque peu ternie par cet événement, elle réfléchit au remboursement des places.

«Nous n’avons voulu escroquer personne. On a essayé de trouver une solution jusqu’au dernier moment pour essayer de le faire venir samedi soir mais on n’a pas réussi. Nous n’avons communiqué à aucun moment sur sa présence.

Ce n’était pas un concert de Maître Gims. Il était juste le parrain du concert», assure Sylvie Matuidi. Une décision quant aux remboursements des places sera prise d’ici la fin de la semaine.

Par Yves Mitondo

*

*

Monter

Login

Lost your password?