..."/>

La SNEL réalise un véritable manque à gagner pour non facturation de l’électricité

Transformateur de la Snel.

Maintenant que le courant électrique est en train de reprendre, il paraît logique que les abonnés paient de nouveau leurs factures de consommation d’électricité afin de permettre à cette entreprise de rendre dans ses droits et d’améliorer la fourniture en courant électrique!

De nombreux quartiers dans la commune de Matete sont restés pendant plusieurs années sans courant électrique de la SNEL (Société Nationale d’Electricité). Les difficultés dans la fourniture de l’électricité par cette entreprise commerciale  constituent le lot quotidien de nombreux quartiers dans les différentes communes de Kinshasa, l’une des plus grandes capitales de l’Afrique, avec plus de 11 millions d’habitants.

Les raisons de ces difficultés dans la fourniture de l’électricité sont multiples. Il s’agit notamment de la vétusté des cabines relais d’électricité et des lignes transportant ce courant électrique. Certains experts du secteur vont même plus loin pour relever la mauvaise politique de cet opérateur public, qui demeure sans vision réaliste pour rentabiliser cet autre service de l’électricité domestique.

Cela, pendant que dans beaucoup de pays d’Afrique, plus précisément ceux de l’Ouest comme le Bénin, le Mali, le Niger et autres, dont certains manquent même de cours d’eau pour y construire des barrages hydroélectriques, réalisent de meilleurs résultats. Ainsi, dans ces pays, à l’exception peut-être du Nigeria, il est difficile d’assister à une coupure électrique de plus de deux heures.

Ceux qui ont vécu dans ces pays peuvent en témoigner. Surtout que la plus part de certains d’Afrique de l’Ouest n’ont pas assez de richesses naturelles. Ils tiennent à rentabiliser à fonds tous ces autres secteurs qui peuvent apporter les ressources au trésor public.

L’exception du Nigeria qui est une véritable puissance pétrolière de l’Afrique et arrive de fois à négliger ces autres entreprises qui des fonds dans les caisses de l’Etat.

Electricité à Matete

Concernant la commune de Matete, on constate, depuis un certain temps, le retour du courant électrique dans des quartiers qui pendant plus de cinq années étaient restés sans électricité de la SNEL. Parmi ces quartiers, il faut citer Ngilima II, Bateke II, Vitamine, Kinsimbu et autres. Depuis tous ces temps, aucun agent de la SNEL ne se permettait d’amener les factures aux abonnés.

Maintenant que le courant électrique est en train de reprendre, il paraît logique que les abonnés paient de nouveau leurs factures de consommation d’électricité afin de permettre à la SNEL de rendre dans ses droits et d’améliorer cette fourniture en courant électrique domestique à travers les communes, les quartiers, et autres avenues.

Seul moyen pour la SNEL de se maintenir, de renouveler et d’entretenir ses outils de productions et le transport du courant, de payer ses agents ainsi que de survenir à ses autres besoins. Il faut dire que sans facturation, cet opérateur public congolais, devenu après la transformation de certaines entreprises de l’Etat en société commerciales, réalise un véritable manque à gagner. Aussi, la SNEL fait partie de ces entreprises publiques transformées en sociétés commerciales.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?