..."/>

Mbuji-Mayi : L’Université Protestante au Cœur du Congo dispose enfin de l’Arrêté Ministériel

Le Recteur de l’Université Protestante au Cœur du Congo  (UPCC), le Professeur Dieudonné Mbaya Tshiakanyi Tshia Bantu a annoncé l’obtention de l’Arrêté Ministériel n°456/MINESU/CABMNTMF/RK/CPM/2016 du 12 novembre 2016 par son alma mater.

C’était au cours d’une cérémonie solennelle, organisée le 03 décembre dernier dans la salle polyvalente de cette université à Mbuji-Mayi, dans la province du Kasaï Oriental.

 » Voilà qui coupe court à toutes les spéculations « , a-t-il renchéri. L’événement a drainé une grande foule et connu une ambiance festive, électrisée  par les rythmiques de la fanfare, et emballé les étudiants dans des pas de danse et coups de sifflets.

Arrêté tant attendu

Le Recteur n’a pas hésité à exprimer sa joie, en indiquant à cette occasion que comparativement à l’Université Harvard, l’une des plus prestigieuses des Etats-Unis d’Amérique, l’UPCC a commencé avec l’organisation de deux filières dont les Sciences Humaines et Exactes.

Dans la perspective de relever les défis de l’enseignement universitaire de qualité au Kasaï Oriental et en finir avec la médiocrité, il a souligné qu’un dur combat a  été mené jusqu’à l’organisation de neuf filières, conformément aux instructions du Ministère de tutelle.

L’homme a rappelé qu’au terme du passage des commissions de contrôle de viabilité, il s’en était suivi des correspondances  du ministère auxquelles ils avaient réagi , jusqu’à ce que le ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, convaincu de l’apport d’un plus dans l’organisation des filières qui n’existaient pas dans au Kasaï Oriental a enfin signé l’Arrêté, d’où il a insisté que l’autonomisation de l’Université Protestante au Cœur du Congo, qui a fonctionné avec le Décret Présidentiel comme une émanation de l’ UPCC depuis le 16 octobre 1996, est aujourd’hui une réalité qui coupe court à toutes les spéculations et dissipe tout doute sur le statut légal et juridique de  cet Alma mater, dont les diplômes seront signés par le ministre National de l’ESU.

D’ores et déjà, les listes de lauréats des toutes les promotions ont été transmises à cette fin.  » Nous n’étions pas un arbre sauvage, nous sommes sortis des canaux connus  » a-t-il conclu. Cela ouvre une ère nouvelle pour l’UPCC, qui ne se dérobera pas de la tradition pour la tenue des conférences scientifiques et des colloques chaque mois.

Cette fois, c’est la faculté de Droit qui sera à l’honneur, avec une innovation en droit et des professeurs de renommée internationale auront à visiter le campus de l’UPCC. Dans la même veine, tous les textes qui étaient en chantier seront publiés.

Comblé de joie, Dieudonné Mbaya Tshiakanyi a, au nom de sa communauté universitaire, remercié d’abord Mgr Marini Bodo, président National de l’Eglise de Christ au Congo pour ce qu’ils ont fait. Il a ensuite remercié les parents, les étudiants, le corps académique scientifique pour toute leur confiance, les membres du comité de gestion pour leur soutien.

Appel fraternel

Le recteur  a lancé un appel fraternel aux étudiants qui étaient découragés et partis ailleurs de revenir à ce temple du savoir et de l’excellence où des professeurs éminents dispensent un enseignement de qualité, à titre illustratif les ressortissants de l’UPCC ont occupé les premières places au test de recrutement des magistrats au Barreau de Kinshasa.

Peu avant, cette cérémonie a été précédée d’un culte d’action de grâce présidé par l’Aumônier de l’UPCC, le  Pasteur Sylvain Lunyanga Nkole qui, dans le thème :  »  votre tristesse se changera en joie « , a invité toute l’assistance à faire le choix judicieux comme Abraham pour aller de victoire en victoire.

Le président du Comité des Etudiants, qui s’est réjoui de l’obtention de l’Arrêté, a lui aussi remercié Mgr Marini Bodo, le ministère de l’ESU pour leur l’implication et le Recteur pour son grand amour envers la jeunesse montante de la RD Congo.

Par Joseph Mundela Wa Diese/ CP

*

*

Monter

Login

Lost your password?