..."/>

Commune de Mont-Ngafula : Le projet CUP préoccupé par l’insalubrité du marché cité Pumbu

L’insalubrité au marché cité Pumbu , situé dans la commune de Mont-Ngafula, préoccupe au plus haut point le projet  » Citoyen Unis pour la Propreté et la transparence »(projet CUP) . C’est dans ce cadre que les jeunes de cette municipalité ont été appelés à travers ce projet.  C’est ce qu’a fait entendre M. Narcisse Dieka, le gestionnaire dudit projet, qui se réalise avec l’appui financier du Centre d’Etude pour l’Action Sociale(CEPAS).

Initiée pour pousser les jeunes à pouvoir toujours faire quelque chose pour leur pays en général et pour leur commune en particulier, cette démarche  est une satisfaction du centre de développement communautaire (center for community developpment),  l’un des  départements  des trois axes prioritaires  de la fondation Kuvuna.

Ce projet de lutte contre l’insalubrité dénommé   » Mont Ngafula/CUP « , lancé  depuis  le mois  d’avril et qui a pris  fin en décembre dernier,  vient à point nommé selon Narcisse Dieka, parce que ça vient résoudre un certain nombre de questions  qui ont longtemps affectées les jeunes congolais, c’est celles  de résoudre les problèmes de leur pays.

Deux axes

Il convient de noter que  le projet CUP s’est focalisé d’abord sur deux axes : celui de mettre la propreté au marché Cité Pumbu, choisi comme marché pilote de la commune de Mont-Ngafula, inciter d’autres autres organismes à emboîter les pas pour lutter contre l’insalubrité à travers tous les marchés se situant dans la commune de Mont Ngafula, dans le but de protéger l’environnement et vivre la transparence dans la gestion des recettes. Pour le premier cas, il a été question d’installer des poubelles publiques à travers  toute la commune  pour pouvoir gérer les ordures qui envahissent les marchés de cette municipalité.

En ce qui est du deuxième cas, le constat montre que les congolais ont pris l’habitude de rendre compte qu’à ceux qui les donnent les postes et non à leur base, c’est la raison pour laquelle à travers  Mont Ngafula CUP, non seulement  les jeunes sont appelés à connaître comment  les recettes générées par la commune sont gérées ,mais aussi et surtout les autorités municipales doivent aussi savoir rendre compte de tout ce qui se passe (transparence et traçabilité).Ce deuxième cas entre dans la dynamique de la redevabilité des gouvernants aux gouvernés.

Il faut ajouter que malgré l’hésitation  de certaines  autorités municipales  dans la livraison  des informations,  les avancées dans ce projet sont significatives a confirmé Dieka, ajoutant que  ce projet réalisé avec l’appui du centre d’étude pour l’action sociale  pourra s’étendre à d’autres communes dans le but de garder la ville propre et protéger l’environnement.

De 14 à 35 ans

Pour rappel, la fondation Kuvuna est une association sans but lucratif engagée dans l’accompagnement des jeunes à se prendre  en charge pour pouvoir trouver des solutions aux problèmes de la société congolaise. En bref, cette association s’est donnée comme tâche de former les jeunes leaders  capables de transformé développer ce pays  à partir de leurs idées.

La tranche d’âge ciblée par cette fondation varie  de 14 à 35 ans et repose sur 3 piliers à savoir : l’institution leadership (Kuvuna institut leadership) ; le centre d’apprentissage (youth leadership center) et le centre de développement communautaire (center for community developpment). Il repose également sur quatre piliers notamment : Mentor, Equip, Empower et Training. La fondation est ouverte à tous les jeunes de toutes tendances confondues sans discrimination aucune.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?