..."/>

En prélude de la cérémonie de présentation des ministres et vice-ministre à la communauté universitaire de Kinshasa E.S.U : Steve Mbikayi s’engage à travailler en synergie avec le conseil d’administration des universités du Congo

Steve Mbikayi, Président National du PT et député national, le 17/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Le ministre de l’enseignement Supérieur et  universitaire, Steve Mbikayi a affirmé sa détermination d’œuvrer en étroite collaboration  avec le conseil d’administration  des universités du Congo. C’était  au cours d’une séance de travail qu’il a tenue le lundi 09janvier 2017 dans son cabinet de travail avec le conseil d’administration des universités du Congo conduit par Mgr Tharcisse Tshibangu Tshishiku.

Les chefs d’établissements d’enseignement supérieur ont échangé avec le ministre de l’E.S.U pour scruter les différents  problèmes  qui rongent leur secteur.

Parmi les préoccupations soulevées, figure la nécessité d’obtenir une plus grande visibilité de la conférence provinciale des chefs d’établissements pour mieux permettre de cerner les avancées des ces assises.  Un autre point saillant est celui d’ouvrir un espace d’échange permanent avec les chefs d’établissements, pour discuter d’éventuels problèmes de ce secteur.

Les chefs d’établissements doivent déterminer la durée d’inscription des étudiants des promotions montantes, prévoir  le temps du dépôt des listes des assistants au cabinet, l’élaboration d’un calendrier concret des activités académiques.

Au delà de ceci, le ministère invite les chefs d’établissements à veiller au versement de différentes quotités conformément aux instructions de la tutelle qui comprennent l’inscription , la réinscription, le minerval et les frais connexes. Pour mieux mener ce travail, la commission de contrôle sera déployée dans les institutions supérieures et universitaires.

Le ministère  de l’E.S.U souhaite que les chefs d’établissement lui prête main forte pour la réalisation de cette tâche. Concernant la modification de certaines dispositions, le patron de l’E.S.U précise que les reversements sont très faibles .Les statistiques des quotités depuis l’année académique 2014-2015 démontrent que certains établissements ont encore des reliquats.

L’instruction n018 souligne à son article 4, point4.7 que la gestion des frais internes à l’institution relève exclusivement de la compétence du comité de gestion  qui doit avoir la maitrise totale de toutes les entrées financières de l’institution et de tous les comptes bancaires.

C’est pourquoi le ministère appelle les chefs d’établissements au strict respect de ces instructions. Et une mission de contrôle sera diligentée à cet effet conformément aux textes règlementaire régissant le secteur.

Satisfaite de ces échanges avec le ministre de l’E.S.U., la délégation du conseil d’administration des universités du Congo a promis  d’œuvrer pour l’intérêt du secteur.

Par Guylain Imbula

*

*

Monter

Login

Lost your password?