..."/>

Avenue Kasa Vubu : Les conducteurs des motos taxis s’en foutent du code de la route

L’avenue Kasa Vubu est, en réalité, à sens unique à partir de l’avenue Rwakadingi jusqu’à l’entrée de la Funa. Et pourtant, les motos taxis, communément appelés ‘’Wewa’’ à Kinshasa exercent leur travail au mépris du code de la route. Ils utilisent les deux sens de cette grande artère malgré les risques énormes auxquels ils s’exposent avec leurs clients.

Point n’est besoin de faire remarquer que l’avenue Kasa Vubu est comptée parmi les grandes routes de plus en plus sollicitées dans la capitale congolaise. Des jours tout comme des nuits, la circulation est toujours au rendez-vous. Malgré cela, les ‘’wewa’’ mettent leur vie et ceux de leurs clients en danger en utilisant le sens interdit au nom du raccourci.

Réguler le secteur

Depuis un certain temps, des voix s’élèvent toujours pour décrier parfois le comportement irresponsable constaté dans le chef de certains conducteurs des motos taxis. Ces derniers sont également à la base de plusieurs accidents consignés dans la ville province de Kinshasa. En plus, il y a des personnes qui ont laissé leur peau tout simplement parce qu’ils ont recouru à ce moyen de déplacement. D’autres par contre sont restés avec des séquelles pour toute la vie.

Au regard de toute cette réalité, il revient donc à la Police nationale de circulation routière à faire respecter le code de la route. Car, faut-il le soulever, les récidivistes doivent subir la rigueur de la loi parce qu’il s’agit des vies humaines. Celles-ci sont exposées à des risques évidents étant donné que le respect de ce code de la route ne préoccupe pas réellement beaucoup de conducteurs des motos taxis. La conséquence de ce comportement demeure la fréquence des accidents sur les différentes artères de la capitale.

En outre, il est importance à ce que ces ‘’wewa’’ soient rappelés à l’ordre pour qu’ils puissent également observer les règles qui régissent la circulation routière. Malheureusement tant que les agents de roulage n’auront pas réprimé ce genre de comportement jugé dangereux, l’on continuera toujours à regretter d’innombrables cas d’accidents qui, pensent certaines personnes, pouvaient être évités si l’on respectait naturellement les règles qui régissent le secteur.

Par ailleurs, le port de casque demeure un autre sujet problème pour ces conducteurs des motos taxis puisque la plupart n’en disposent même pas. Connaissant tout de même les risques existants, ils s’engagent cependant sur les chaussées à vive allure sans aucun souci.

Rappelons que les motos taxis avaient pour but de permettre à la population Kinoise résidant dans des coins reculés de rejoindre facilement leur domicile. Depuis, ces ‘’wewa’’ ont envahi aussi des grandes artères, occasionnant ainsi un nombre important d’accidents.

Par Tantia Sakata

*

*

Monter

Login

Lost your password?