..."/>

Kinshasa-Brazzaville: la CEEAC relance le projet d’un pont

pont entre brazza et kinshasa projet

Au cours d’une séance de travail tenue à Libreville, les experts des pays membres se sont attelés sur ce dossier de longue date, dont l’objectif est relié plusieurs pays d’Afrique centrale!   

Les experts des pays membres de la CEEAC (Communauté économique des Etats d’Afrique Centrale), qui s’étaient réunis dernièrement à Libreville, capitale du Gabon, se sont attelés notamment sur le projet d’un pont devant relier les deux villes les plus rapprochées du monde : Kinshasa, du côté de la RD Congo, et Brazzaville, pour la République du Congo.

Ainsi, la CEEAC vient de relancer ce dossier initié depuis 2009 pour la construction d’un pont qui doit être jeté sur le fleuve Congo. Un pont qui permettra la mobilité des véhicules et trains entre Kinshasa et Brazzaville.  Aussi, ce projet  permettra, selon les sources, de relancer un autre dossier de l’époque coloniale de la construction dans l’intérieur du pays d’un chemin de fer de Kinshasa à Ilebo, dans l’ex Kasaï occidental.

La réalisation de ce pont pourrait, une fois de plus, activer un autre projet aussi important du prolongement du chemin de fer de Brazzaville jusqu’à Pointe, deux villes de la République du Congo. Tous ces projets vont permettre de relier plusieurs pays de la sous région de l’Afrique centrale.

Une inquiétude du côté congolais, c’est de voir la rupture de charge entre la région minière de l’ex Katanga et le port de Matadi. C’est ainsi que pour des nombreux experts du secteur de voies de communication, il est impérieux de construire une voie ferroviaire entre Ilebo et Kinshasa.

Des projets qui doivent cependant attendre longtemps pour leur réalisation, alors du côté de l’organisation sous-régionale CEEAC, les efforts sont déployés pour mobiliser les moyens de lancer effectivement la construction de ce pont sur le fleuve Congo.

Un expert a pu  relever : «on est arrivé à ce qu’on peut appeler un point de non-retour ». Du fait qu’il y avait beaucoup de susceptibilités autour de ce pont. On pensait que si jamais on arrivait à réaliser une voie directe entre Brazzaville et Kinshasa, on  privilégierait le port de Pointe-Noire (Congo-Brazza) par rapport aux ports (du Congo-Kinshasa) de Boma et de Matadi.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?