..."/>

Ville-province de Kinshasa : La gestion des immondices pose toujours problème

decharge-publique

La lutte contre l’insalubrité reste toujours d’actualités dans la ville-province de Kinshasa aussi longtemps que la question n’aura trouve une réponse satisfaisante.

Depuis plusieurs mois, la capitale congolaise donne un visage affreux quant à la gestion ses immondices. Outre la carence des poubelles publiques à travers la ville, les Kinois se permettent de jeter leurs ordures à n’importe quel endroit. Conséquence, les ordures sont visibles presque dans chaque coin des rues, donnant ainsi à la capitale l’image d’une ville très sale. Certaines avenues du centre ville n’échappent pas également à ce spectacle honteux.

En plus de cela, il est aussi déplorable que l’évacuation de décharges publiques accuse régulièrement du retard dans la capitale. Cela fait que les poubelles deviennent surchargées de montagnes d’immondices  qui dégagent une odeur répugnante, et mettant mal l’aise les populations environnantes ainsi que les passagers. Quand bien même des voix s’élèvent pour décrier cette situation, aucun changement n’a été observé sur terrain.

Doter les communes de poubelles publiques

Par ailleurs, certaines communes de la capitale n’ont toujours pas de poubelles publiques. Dans ces conditions, les ménages sont désorientés, et chaque famille doit se débrouiller pour se débarrasser de ses propres ordures. Raison pour laquelle, la lutte déclarée par les autorités de la ville contre l’insalubrité, ne porte pas des fruits malgré différentes stratégies arrêtées.

Par ailleurs, chaque bourgmestre devrait miser sur ses ressources financières, afin de doter son entité des décharges publiques. Question d’assainir leur commune et permettre ainsi à leurs administrés de pouvoir respirer de l’air sain.

Malheureusement, l’absence de ces poubelles publiques contribue énormément à l’insalubrité dans la ville de Kinshasa qui est pourtant le siège des institutions du pays.

Malgré elle, la population Kinoise est contrainte de vivre dans un environnement insalubre qui l’expose à plusieurs sortes de maladies.

Par Tantia Sakata

*

*

Monter

Login

Lost your password?