..."/>

Commune de Matete : un marché pirate à la base de la mésentente entre le bourgmestre et les marchands

Un marché pirate, crée non loin du marché officiel de Matete cause des  troubles entre policiers et  marchands. Les hommes en uniforme, parfois accompagnés du bourgmestre de cette municipalité chassent les vendeuses et les  »  coopérants « (les détaillants) qui exercent le petit commerce en dehors du marché.

Ces derniers jours, le torchon brûle entre les marchands et le bourgmestre. Les vendeurs  œuvrant au marché pirate, non loin du marché de Matete, se plaignent de ne pas disposer d’un espace pour mettre leurs étalages à l’intérieur du marché.

Ayant atteint un effectif considérable, ils sont contraints de demeurer en dehors du marché. Ils déclarent honorent les taxes d’étalage au quotidien et ils contribuent également aux taxes de salubrité. Ils sont d’autant plus indignés d’être  pourchassés  chaque jour par les policiers.

Parmi les victimes  certains disent qu’ils ne peuvent pas quitter ce marché à cause de chômage. Ils seraient d’ailleurs dans l’incapacité de prendre en charge leur foyer s’ils quittaient le marché pirate. La situation persiste et d’un coté le bourgmestre de cette municipalité est devant un fait accompli lorsqu’il est entrain d’observer la décision prise par le gouverneur de la ville de Kinshasa qui interdit le fonctionnement de ce genre de marché dans n’importe quelle partie de la capitale.

D’un autre coté, il est censé  trouver une solution pour tous les marchands qui sont sans place fixe pour exercer leur activité commerciale. Les scènes vécues ces derniers jours  tout autour de ce marché laisse à dire que le bourgmestre est  » sans cœur « .

Il ne se soucie pas des plaintes qu’il reçoit des victimes. Son souci n’est pas de trouver un espace disponible à l’intérieur du marché pour les demandeurs. Par contre, il participe à la chasse des vendeurs avec les policiers.

Suite à cette opération, certaines vendeuses, ont été gravement blessées alors qu’elles cherchaient à évacuer et protéger leurs biens. Pour remédier à ce conflit, les observateurs avertis invitent le gouverneur de la ville de Kinshasa à trouver une solution le plus tôt possible, car derrière ces marchands, de nombreux foyers souffrent.

Par GI/CP

*

*

Monter

Login

Lost your password?