..."/>

OCHA condamne l’attaque contre un centre de santé près de Manono

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) condamne l’attaque perpétrée la semaine dernière contre  l’Hôpital général de référence de Kiambi, à 150 km de Manono, dans la province du Tanganyika. Selon cette source, des éléments d’une milice se sont introduits le 9 février dans ce centre hospitalier et ont assassiné un patient et son épouse, suite à des affrontements intercommunautaires.

OCHA regrette qu’un membre du staff médical de cet hôpital ait également subi des violences. L’agence onusienne  a tenu à rappeler le caractère neutre et impartial des structures de santé et du personnel médical qui doivent être protégés en toute circonstance.

L’atteinte aux centres de santé pourrait priver des milliers de personnes de toute assistance médicale, pourtant vitale, prévient OCHA.

 OCHA appelle également les parties au conflit au respect inconditionnel de l’article 3 commun aux quatre Conventions de Genève. Celui-ci prohibe, notamment, en tout temps et en tout lieu, les atteintes portées à la vie et à l’intégrité corporelle des personnes ne participant pas directement aux hostilités, y compris celles qui ont déposé les armes.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?