..."/>

Après l’incident de Limete : Alexis Mutanda reçoit de plus en plus de marques de réconfort

alexis-mutanda-pdg-ipg

Le Secrétaire général honoraire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social(UDPS), Alexis Mutanda Ngoy Muana, a reçu,  le mercredi 15 février dernier dans son bureau du boulevard du 30 juin, l’Ambassadeur Abdou Abarry, représentant de l’Union Africaine en RD Congo. C’était une visite de courtoisie  après  ce qui était arrivé au Secrétaire général honoraire de l’UDPS,  bousculé  le dimanche dernier au siège de ce parti à Limete.

Désapprobations des cadres de l’UDPS

Depuis l’homme reçoit des marques de réconfort. Ainsi, au niveau du parti il a été  condamné cet incident regrettable et des  diplomates et  autres interlocuteurs  ont été rassurés des dispositions  pour que ce genre d’événements ne se reproduise plus. Un autre cadre de l’UDPS, s’exprimant anonymement, a regretté ce qui est arrivé à Alexis Mutanda.

« Je condamne fermement de telles pratiques qui risquent de faire le jeu de nos adversaires politiques », a–t-il déclaré. « De son vivant, Etienne Tshisekedi n’aurait pas toléré de telles pratiques, ternissant l’image de marque de l’UDPS comme un parti prônant la non violence.

 En ce moment précis où nous devons tous aller vers une transition au parti, tout le monde doit se refréner d’adopter de telles pratiques », reproche  ce cadre de l’UDPS. Pour lui, Alexis Mutanda mérite un grand respect en tant que Secrétaire général honoraire qui, comme cadre a fait sa grande part de contribution au parti depuis des décennies.

Homme ayant laissé des traces au sein du parti

Secrétaire Général du parti entre 2008-2010, Alexis Mutanda a pris la gestion quotidienne du parti lors d’une période extrêmement difficile dans l’histoire de l’UDPS au moment où feu Etienne Tshisekedi  wa Mulumba  était malade à l’étranger. L’homme a laissé des traces durant son passage comme Secrétaire général de l’UDPS ayant largement contribué à la redynamisation du parti n’ayant pas participé aux élections.

Il a effectué des tournées à l’intérieur du pays comme à Kenge, Kikwit, Masimanimba, Idiofa, Bulungu, Kasangulu, Kinsantu, Mbanza –Ngungu, Kimpese,Madimba, Songololo, Lukala, Matadi , Nkamba, Luozi, Boma, Moanda, Tshela, Nsingini, Tshikapa, Kananga, Demba, Bukonde, Tshimbulu, Luebo, Mweka, Mbuji-Mayi, Kabinda, Katanda, Kabeya Kamuanga, Lusambo, Dimbelenge, Miabi, Boya, Tshielenge, Mwene –Ditu, Luputa, Ngandanjika, Katabu, Kisangani, Ituri, Beni , Butembo, Goma, Bukavu… pour redynamiser les activités du parti. Il avait été un peu partout…

C’est grâce au travail abattu par Alexis Mutanda que l’UDPS avait réussi à obtenir un nombre important de députés nationaux à l’Assemblée nationale, durant la législative de 2011, malgré les tricheries orchestrées par l’ancien staff dirigeant de la CENI à l’époque.

Après le dialogue inter congolais de Sun City, Alexis Mutanda avait mis sa maison de Limete à la disposition du parti qui  en a fait son siège central. Mais comment a-t-il été payé en contrepartie de tous ces dons ?

La réponse à cette troublante interrogation, pour les bonnes consciences qui existent encore si heureusement dans notre pays, est connue de tous. Alexis Mutanda  a été payé effectivement en monnaie de singe, qui s’est concrètement traduit en la destruction méchante de  ce bien immobilier.

Alexis Mutanda, malgré tout ce qui lui est arrivé hier et aujourd’hui, est resté ferme dans sa conviction de combattant tant avisé qu’acharné pour la démocratie et le progrès social, tel que le résume le sigle du parti UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social).

Par Godé Kalonji

*

*

Monter

Login

Lost your password?