..."/>

Sous le label Wanted Record : Fabregas largue l’album « Cursus » le 2 juillet prochain

maestro_fabregas_le_metis_noir

Après  » Anapipo « ,  » Poison  » et  » Antidote « , le chanteur Fabregas, transfuge de Wenge Musica Maison Mère, prépare l’album  » Cursus « , qui sera largué sur le marché du disque le 2 juillet prochain. Il s’agit du premier opus de son groupe, Light Music, qui n’a même pas quatre ans d’existence.  Presque tous les chanteurs de Light Music ont la chance de signer chacun un titre, une opportunité pour eux de jouir du travail abattu aux côtés de celui qu’ils appellent  » Métis Noir ».

 » Cursus  » sera produit par la Maison Wanted Record, propre au leader du groupe. Ce label a déjà produit Tatiana Cruz, dont le tube, intitulé  » Target « , sera dans tous les kiosques ce mercredi 8 mars. Les chansons telles que  » Les hommes  » sont les plus attendues du public, au regard du succès récolté à travers le clip vidéo diffusé dans les médias pour annoncer la sortie de l’album.

 » Anapipo  » a eu le privilège de faire danser à toute la République démocratique du Congo, voire toute l’Afrique, la danse  » Ya Mado « , surnommée  » la danse du Kangourou « . Elle met en exergue les parties généreuses d’une femme africaine.  » Poison  » et  » Antidote « , double album avec à leur actif un double disque d’or, ont promu la danse  » Tengama  » qui fait la pluie et le beau temps jusqu’à ce jour.

On ignore encore ce que sera la particularité de l’album  » Cursus  » en termes de danse. Grand chanteur et excellent danseur, Fabregas a réussi à se frayer son propre chemin, après avoir passé près de sept ans auprès du  » Roi de la Forêt « , qu’il respecte jusqu’à ce jour comme étant un des leaders qui l’ont propulsé au niveau qu’il occupe actuellement dans la sphère musicale.

Il y a quelques mois, il a électrisé la salle Atlantico en Angola, à Luanda, où il s’est produit avec tout son groupe, ainsi que dans d’autres provinces angolaises.  Vers fin février de cette année, il a été invité à la septième édition du Festival Amani à Goma.

Par LM

*

*

Monter

Login

Lost your password?