..."/>

Journée de la femme : Sarah Solo, la nouvelle soliste de Wenge Musica MM, électrise La Zamba Play ce 8 mars

Sarah Solo

Comme à l’accoutumée, Werrason et son groupe Wenge Musica Maison Mère honorent la femme ce mercredi 8 mars à travers un concert spécial à La Zamba Play, sur l’avenue de l’Enseignement, commune de Kasa-Vubu.

La particularité de cette journée spéciale dédiée à la femme est la présentation d’une dame exceptionnelle, de nationalité ivoirienne, qui a pris le courage d’endosser les responsabilités de porter la guitare solo de ce grand orchestre réputé pour son degré élevé de l’animation dans ses rythmes.

Lors de son teste, cette dame d’à peine 18 ans, a fait une véritable démonstration de force en jouant tous les rythmes : blues, jazz, rumba, salsa, coupé-décalé… tout a été passé en revue. Et lorsqu’elle a embrassé le Ndombolo, c’était l’apothéose. Sara a revisité tous les répertoires à succès de Flamme Kapaya, Japonais, Makaba et autres. Elle a mis tout le monde d’accord, surtout le public exigeant de Wenge que Le Roi de la Forêt appelle  » Députés  » et  » Sénateurs « .

Sarah Solo a fait vibrer les cordes sensibles de  » Bana Majorité plurielle  » en interprétant ces vieux morceaux, comme si elle habitait depuis des années la capitale congolaise. Pour mieux allumer le feu sur le podium, elle associe la guitare et la danse, une qualité qui n’est pas donnée à tout guitariste.

Le port de pagne exigé

La nouvelle recrue du groupe Wenge Musica Maison Mère sera, pour la première fois, en pagne sur le podium de La Zamba Play, pour honorer la femme. Le staff de Wenge invite toutes les dames à prendre part à ce grand rendez-vous, avec comme seule tenue, le pagne.

En attendant que l’administration du groupe permette à cette jeune dame de s’ouvrir aux médias, il sied de noter que Sara Solo est venue expressément d’Abidjan à Kinshasa pour chercher de l’emploi au sein de la formation de Werrason en apportant sa touche artistique. Vu son talent, le patron de l’orchestre a préféré retarder la sortie de son album intitulé  » 7 jours de la semaine « , pour lui permettre s’imprimer sa marque à travers un générique propre à elle.

Il importe de rappeler que ce n’est pas pour la première fois que Werrason recrute des étrangers dans son groupe. Plusieurs danseurs brazzavillois, animateurs angolais, voire des chercheurs américains, ont déjà intégré cet orchestre. La danseuse Mondongo, venue du pays de Denis Sassou Nguesso… est un des exemples éloquents.

L’opinion félicite donc Ngiama Makanda dont la qualité de  » Grand formateur  » ne fait que se confirmer.

Par LM

*

*

Monter

Login

Lost your password?