..."/>

Les étudiants de l’Unikin sensibilisés sur la conservation de la nature

DIGITAL CAMERA

L’Université de Kinshasa a célébré la journée mondiale de la vie sauvage. La cérémonie a eu lieu à la salle de promotions Monseigneur Luc Gillon de la dite université en présence des autorités et cadres du pays. Elle a été organisé par le forum « gestion des ressources naturelles pour la gouvernance environnementale en RDC » en partenariat avec  le Fonds Mondial pour la Nature en RDC (WWF-RDC) et le ministère de l’environnement. La journée a été animée par trois conférences suivie des échanges et discussions.

Selon le Recteur de l’Université de Kinshasa, le Professeur Daniel Ngoma ya Nzuzi, il s’agit de la deuxième édition du forum de la journée mondiale de la vie sauvage : « écoutons la voix des jeunes ».  Cette dernière a été organisée sous le thème : « protégeons les sites qui abritent les espèces menacées de la faune et de la flore ». Cette journée se veut sensibiliser le public sur le rôle de la biocénose dans les équilibres des écosystèmes mondiaux.

Par ailleurs, l’organisation du forum « Gestion des ressources naturelles pour la gouvernance environnementale en RDC » ,  poursuit le Recteur, traduit les grandes orientations stratégiques et les mesures prises ou envisagées par la RDC de participer aux efforts de la communauté internationale de préserver et restaurer les écosystème terrestre, en veillant à les exploiter de façon durable : gérer durablement les forets, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité, conformément à l’objectif 15 du nouveau programme de développement durable adopté par les pays membres des Nations Unies en appui à l’accord mondial sur le changement climatique. L’objectif poursuivi par ce forum est de sensibiliser les étudiants surtout ceux de l’agronomie en la matière afin de s’imprégner des outils nécessaires pouvant permettre à la RDC de devenir une puissance verte.

« La RDC est, à ce jour, signataire de plus de 29 convention internationales et environnementales, dont la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d’extinction (CITES, en sigle). C’est pour cette raison que dans la politique de l’Université de Kinshasa des efforts importants en matière de recherche sont fournis dans le domaine de la gestion durable de l’environnement par la redynamisation du département de gestion des ressources naturelles, au sein de la faculté des sciences agronomiques de notre université, enfin de mettre à la disposition du pays, des ressources humaines qualifiées et motivées pour la recherche des solutions pratiques, pouvant permettre aux acteurs et partenaires bi et multilatéraux, du secteur vert en RDC, d’améliorer la qualité du service rendu à la communauté », a expliqué le Professeur Daniel Ngoma ya Nzuzi .

Prenant la parole à son tour, le Directeur nationale des fonds mondial pour la nature a invité le gouvernement ainsi la population à s’unir pour relever toutes les défis liés à la nature. « Il n’est pas impossible de faire de la RDC une puissance verte », a-t-il conclu.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?