..."/>

Arrangements particuliers sur l’Accord du 31 décembre : Les discussions reprennent ce jeudi 16 mars

cenco2

Suspendus depuis quelques jours après le décès d’Étienne Tshisekedi, président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social(UDPS), du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement et du Conseil National de Suivi de l’Accord et du processus électoral, les discussions sur l’Arrangement particulier pour la mise en œuvre de l’accord politique signé le 31 décembre entre les délégués des parties prenantes vont reprendre ce jeudi 16 mars 2017 à 16 heures au centre interdiocésain de la Gombé.

Retardé à cause de fausses manœuvres

L’ordre du jour prévoit la : « finalisation des travaux sur l’arrangement particulier ». La clôture officielle des travaux  prévue pour le mercredi 11 janvier et que devrait présidée Mgr Marcel Utembi, président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo(CENCO) a été ramenée au 28 janvier 2017.

  Elle  n’a pas pu avoir lieu non plus à cette date suite aux manœuvres dilatoires orchestrées par les délégués de la Majorité présidentielle qui, contrairement à l’esprit de l’Accord de la Saint Sylvestre, ont exigé du Rassemblement une liste de trois candidats au poste de premier Ministre.

  Ils se sont opposés en plus à la succession automatique du nouveau président du Rassemblement à la tête du Conseil National de Suivi de l’Accord et du processus électoral(CNSA), position que les membres du Rassemblement n’ont pas agréé.

Décès du lider maximo : une écharde dans la mise en œuvre de l’Accord

Pendant que la CENCO attendait voir les parties prenantes s’engager à fond pour trouver un terrain d’entente, est survenu un impondérable : la disparition brusque le 1er février 2017, d’Etienne Tshisekedi, leader de la coalition de l’opposition et président du Conseil national du suivi de l’accord, CNSA, à l’âge de 84 ans à Bruxelles.

Les travaux déjà suspendus, l’ont été davantage. Plus encore, la disparition a plongé le Rassemblement dans une crise qui a vu naitre quelques factions au sein du mouvement. Heureusement que les membres de cette méga plateforme se sont ressaisis à temps pour colmater les brèches, refaire l’unité du groupe et en définitive empêcher la majorité présidentielle d’en tirer profit pour s’éterniser au pouvoir.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?