..."/>

Limete 13ème rue : la dégradation du petit boulevard complique la circulation routière

La dégradation du petit boulevard, quartier industriel,  précisément au niveau de la 13ème rue Limete complique la circulation. Les chauffeurs déjà avisés évitent cette voie, dans le souci de protéger leurs véhicules.

En plus, le bouchage des caniveaux sur ce tronçon constitue, en fait, une autre cause ayant conduit à la dégradation de cette partie de la voie publique. La destruction est telle que ce sont plus les mototaxis qui empruntent cette voie. Et pourtant, c’est une route secondaire, permettant aux chauffeurs d’y recourir en cas d’embouteillage sur le Boulevard Lumumba.

Cette dégradation  datant de plusieurs mois ne cesse de susciter la curiosité des passants. Etant en pleine saison des pluies, le spectacle est déplorable à cet endroit transformé en véritable bassin. Apparemment, l’état déplorable de cette route n’a pas encore attiré l’attention des autorités compétentes dans l’objectif d’initier les travaux de réhabilitation.

Cette situation préoccupe les usagers du petit boulevard, ainsi que la population environnante qui, malheureusement, s’étonne encore de l’indifférence constatée dans le chef de ceux qui sont censés intervenir. Une intervention qui tarde encore à venir, au moment où le besoin se fait sentir sur place.

En outre, il convient de signifier que le manque d’entretien des caniveaux serait à la base de la dégradation de beaucoup de routes dans la ville-province de Kinshasa. L’eau étant le grand ennemi de la chaussée, dit-on, les canalisations des eaux de pluie ne sont pourtant pas bien entretenues dans la capitale de la République Démocratique du Congo. Ainsi, il y a des routes qui sont perpétuellement en réhabilitation (avenue ex-Bokasa, avenue du Commerce, etc.) à Kinshasa.

Des caniveaux poubelles

Suite à la carence des décharges publiques, la population kinoise se permet de transformer certains caniveaux non couverts en décharges publiques. Ce comportement est à constater sur le boulevard Lumumba et l’avenue Poids lourds, dans la commune de Limete, où les caniveaux qui y ont été érigés reçoivent des déchets au lieu des eaux. Une réalité qui empêche donc le passage aux eaux de pluie, avec tout ce qui a comme conséquence fâcheuse.

Face à une habitude déjà encrée dans la mentalité des habitants de Kinshasa, le gouvernorat provincial a du pain sur la planche afin de pouvoir sensibiliser ses administrés des effets résultant  de tels actes. Par ailleurs, les autorités de la ville doivent notamment résoudre ce problème récurrent d’insuffisance des poubelles publiques en vue de combattre le mal dans sa racine.

Aussi longtemps que rien ne sera fait sur terrain, l’on aura toujours à déplorer cette mauvaise habitude.

Par Tantia Sakata

*

*

Monter

Login

Lost your password?