..."/>

L’Unesco approuve les résultats de l’atelier international sur les TIC

Le Représentant de l’UNESCO à Kinshasa a indiqué, vendredi dernier, qu’il était satisfait des résultats de l’atelier technique international sur les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et les Systèmes d’Information (SI) organisé du 16 au 17 mars dans un hôtel de la capitale de la République Démocratique du Congo sur le thème « Les productions des données avec l’utilisation des TIC (collecte, stockage, analyse, sécurisation et diffusion de l’information) ». Abdourahamane Diallo s’est ainsi exprimé le jour de la clôture de cet atelier dont les travaux se sont déroulés en 5 sessions.

La session 1 a analysé  le sous-thème « Les Systèmes d’Information dans le contexte de la RDC – Evolution – Choix technologiques – Réalisations – Défis ». Elle avait comme   objectifs de partager les éléments contextuels de l’évolution des SI de la RDC et d’échanger sur le processus et le rationnel des choix technologiques.

La session 2 a disséqué le sous-thème « Le développement des Systèmes d’Information pour la Gestion de l’Education (SIGE) face aux défis technologiques : tendances au niveau Africain et mondial – Evolution – Options pratiquées par des pays de la région – Avancées –Contraintes – Solutions connues ». Cette analyse avait pour objectif de présenter les avancées en termes de SI dans la Région et les choix des pays, de partager les défis, les stratégies (en termes de sécurité) et les mécanismes de soutenabilité.

La session 3 a porté sur « Les expériences en Afrique : présentations et discussions », tandis que la session 4 était l’occasion de faire une réflexion prospective pour étendre les  SI à d’autres domaines. L’objectif était de contribuer à mettre en place un dispositif informatisé de suivi individualisé des élèves et d’amélioration de l’obtention des actes d’état civil.

Enfin, la session 5 a été marquée par la restitution des travaux en groupes et la formulation des recommandations.
Répartis en 3 groupes de travail, les participants à l’atelier ont respectivement réfléchi sur les sujets comme « Les productions des données avec l’utilisation des TIC (collecte, stockage, analyse, sécurisation et diffusion de l’information) » ; « Cadre légal et Institutionnel de l’utilisation des TIC » ; « Cadre Infrastructurel de l’utilisation des TIC (Équipement, Connexion, Electricité, etc) ».

Grâce aux expériences partagées sur l’utilisation des TIC (du secteur de l’éducation et des autres secteurs de la RDC, du Sénégal, du Maroc et des experts), ces groupes ont pu identifier les défis de la RDC sur le domaine indiqué et formuler des recommandations à court, moyen et long terme,  pour une bonne utilisation des TIC au Congo Démocratique.

Ces recommandations sont, entre autres, le respect du calendrier de collecte de données tel qu’établi lors de ces accises, la nécessité de doter les structures de kits solaires, l’élaboration d’un plan global de renforcement des personnes impliquées dans l’exécution de ce travail etc.

Le mot de clôture de l’atelier a été prononcé par un délégué du Ministre congolais de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) qui a promis d’œuvrer pour la réalisation des recommandations.

Par Marcel Tshishiku

*

*

Monter

Login

Lost your password?