..."/>

Opération de révision du fichier électoral : La MONUSCO apporte un dernier lot de matériel électoral à la CENI

monusco lot kit a la ceni

C’est le président de la CENI, Corneille Nangaa, accompagné de son vice-président Norbert Basengezi, qui a réceptionné du représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies en RDC, Maman Sidikou, 11.500 générateurs pour le moment en déploiement dans le reste des provinces concernées par cette opération d’enrôlement.

La CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), par le biais de son président Corneille Nangaa Yebeluo, a réceptionné le dernier lot des équipements destinés aux élections en RD Congo, constitué précisément de 11.500 générateurs transportés par la MONUSCO (Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo).

La cérémonie de réception des générateurs s’est déroulée le 14 mars dernier à l’aéroport international de N’Djili en présence, outre du président de la CENI, du vice-président de cette centrale électorale, Norbert Basengezi, du représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies en RDC et patron de la Monusco, Maman Sidikou, ainsi que d’autres membres du bureau et de l’assemblée plénière de la CENI et de la Mission onusienne.

  Le patron de la MONUSCO a exprimé, à cette occasion, sa satisfaction au moment de réceptionner le dernier lot constitué de 11500 générateurs de la CENI transportés par sa structure de Mombasa au Kenya et déployés dans les provinces de la RDC dans le cadre du soutien des Nations Unies aux opérations de révision du fichier électoral.

La MONUSCO s’est ainsi appuyée sur la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité, adoptée le 30 mars 2016, pour apporter, depuis le début de l’opération, son soutien logistique avec la mise en place d’une flotte aérienne composée de 4 avions cargo (2 Iliouchines 76, 2C-130 Hercules) et 16 hélicoptères MI-8.

La Mission onusienne  a également mis à la disposition de la CENI des entrepôts de stockage, des équipes et matériels de manutention pour les opérations aéroportuaires à Kinshasa et en provinces.  A ce jour, conformément au partage des responsabilités entre la MONUSCO et la CENI, plusieurs tonnes de matériels destinées à la révision du fichier électoral ont été transportées par la MONUSCO dans les 16 hubs et  107 sites et antennes d’accès difficiles.

Maman Sidikou, qui a rassuré le soutien de la MONUSCO, a fait savoir que, « ce soutien logistique est accompagné d’une assistance technique du projet PACEC/PNUD et de la MONUSCO qui se renforce progressivement. En dehors des experts qui travaillent dans les locaux de la CENI à Kinshasa dans le centre opérationnel intégré, d’autres vont être déployés dans les prochains jours dans les provinces pour appuyer les secrétariats provinciaux de la CENI ».

Le président de la CENI a soutenu pour sa part que, l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs ait débuté dans la province du Nord-Ubangi, retenu comme province pilote et ensuite dans 12 provinces. Une opération, a-t-il dit, qui se poursuit à ce niveau. Il a profité de cette occasion pour remercier le gouvernement congolais pour cet accompagnement et les partenaires de la CENI, notamment la MONUSCO.

Aussi, a-t-il annoncé les préparatifs du reste de l’opération dans les provinces de Bas-Uele, Haut-Uele, Tshopo, Lomami, Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Sankuru, Mai-Ndombe, Kwilu, Kwango, Kongo Central et Kinshasa.

  Pour ce faire, nous avions un blocage majeur qui était lié à l’arrivée du dernier lot des matériels. La CENI peut donc se réjouir d’avoir évité le retard de 52 jours avec l’assistance de la MONUSCO. Et d’expliquer, « 40 rotations ont été organisées pendant 12 jours et nous assistons aujourd’hui aux deux dernières rotations.

Tous les matériels sont désormais au pays et nous avons commencé le déploiement sur le terrain, nous étions déjà au Kongo Central, nous sommes déjà à Kananga et à Mbuji-Mayi ».  C’est pour cette raison que, Corneille Nangaa a lancé un message à la population pour un enrôlement massif.

« Le message que nous passons, c’est qu’aujourd’hui, nous avons déjà enrôlé près de 19.500.000 électeurs, c’est presque la moitié de ce que nous attendons, parce que nous projetons un électorat d’environ 41 ou 45 millions d’électeurs. Le reste, c’est  de la distraction. Préparons-nous pour les élections.

Vous allez voir, avec ce matériel, nous allons nous déployer et nous allons commencer à remettre les cartes d’électeurs dans le reste du pays. Notre seul objectif, fin juillet 2017, est que nous ayons notre fichier électoral qui va nous permettre de commencer les activités liées aux scrutins », a-t-il soutenu.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?