..."/>

FECOCY : Le 5ème Tour cycliste de la RDC du 10 au 22 juin

Tour cycliste de la RDC

Nécessité de tenir ce rendez-vous annuel devenu l’une des compétitions culte du continent

La 5ème édition du Tour cycliste de la République démocratique du Congo se disputera cette année, du samedi 10 au samedi 22 juin, à travers quelques provinces du pays. Pour 2017, la caravane sillonnera les villes de Goma dans la province du Nord-Kivu, de Kindu au Maniema, de Kisangani dans l’actuelle province de la Tshopo, de Lubumbashi et Kolwezi de l’ex-Katanga. Elle passera ensuite à Matadi, la capitale du Kongo central, Kikwit et Bukanga Lonzo du grand Bandundu. L’arrivée sera constatée sur le Boulevard Triomphal de Kinshasa.

La piste de pays attendus est assez corsée. Six pays européens sont annoncés. La France, le Royaume de Belgique, l’Allemagne, la Hollande, la Suisse et la Tchéquie ont promis d’envoyer des coureurs. Sur le continent, outre les neuf pays voisins du Congo démocratique, le Tour attend Madagascar, l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Burkina Faso, le Bénin, le Togo, le Sénégal. En plus de trois équipes qui constitueront la délégation de la RDC.

Cela démontre que le Tour cycliste de la République démocratique du Congo est entré dans le pré-carré des compétitions internationales attendues chaque année sur le calendrier des marathons sportifs du vieux continent. De part de la réputation qu’il s’est bâti durant les quelques années de son existence. On ne peut plus parler des tours du Sénégal, du Cameroun, du Burkina Faso, d’Afrique du Sud, de Madagascar… sans faire allusion à la fête de la bécane du pays du fleuve Congo.

Cette année, plus que les précédentes, la nation sportive en général, et les fans du vélo, en particulier, ont besoin de ce challenge. Afin de redorer le blason national, en faisant voir que le pays reste uni malgré tout. La paix existe, les Congolais laborieux continuent à vaquer à leurs occupations traditionnelles.

Le Congo reste toujours cette nation hospitalière du vieux continent. Et que son tour cycliste est resté ce marathon cycliste que beaucoup de cycliste congolais, africains et européens ont mentionné dans leur agenda. Riche de son expérience, la course promet de consolider la réputation qu’elle se crée au fil d’éditions.

A la Fédération congolaise de cyclisme, Sylvestre Motayo Mbela a déclenché la veillée d’armes. Le président de la FECOCY a mis en alerte tout son état-major en vue pour que rien ne vienne perturber le bon déroulement de cette fête du vélo africain.

Par JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?