..."/>

Commune de Ngiri-Ngiri : Un dépôt de carburant prend feu

Des délinquants en ont profité pour piller les biens des voisins

Un grand dépôt au croisement des avenues Karthoum et Simba au quartier Karthoum, dans la commune de Ngri-Ngiri a prit feu le samedi 08 avril dernier. Si le sinistre a fait de gros dégâts matériels dans plus de cinq parcelles voisines, il n’a fait aucun mort. Selon les témoins, Il était 14 heures quand les habitants du quartier Karthoum ont commencé à fuir dans tous les sens pour échapper à l’incendie qui a calciné tout sur son passage.

Tout a commencé avec un homme qui avait a conclu un marché avec un client pour près de 90 fûts d’essence.  Pour évacuer ce produit hautement inflammable, l’acheteur amène un camion citerne pour ensuite acheminer son chargement vers s une station et l’y  vendre.

Pendant tout le temps du chargement, l’essence s’écoule imperceptiblement jusqu’à se rependre  partout.  Et c’est juste au moment où ce véhicule citerne quitte les lieux que les gens  constatent que les flammes s’attaquaient  à tout le dépôt et ses abords et personne n’était à mesure de les maîtriser jusqu’à ce qu’il brûle partout.

Un feu qui s’attaque à toutes les maisons

Un  témoin de l’événement, Petit Fiston, coiffeur de son état :   » tout est allé vite et personne n’en revenait. Il n’a pas fallut beaucoup de temps pour que le feu se repende partout et s’attaque presqu’à toutes les maisons de près de 8 parcelles voisines dans lesquelles la plupart n’a eu le courage d’y rester pour dégager les biens même pas un seul « .

Certains habitants de ces parcelles, tant bailleurs que locataires, se sont tenus à distance, assistant impuissants au drame. Le responsable du dépôt et ses clients, mais aussi ses voisins directs se sont retrouvés dans l’impossibilité de s’approcher de leurs maisons pour sauver quelques biens de valeur.

Les délinquants opèrent dans les parcelles des victimes

Ce qui a indigné les témoins ce sont les délinquants, autrement appelés Kuluna, qui ont profité de l’événement pour piller les biens de valeur. C’est ainsi que certaines victimes ont encore perdu beaucoup de leurs biens, notamment les télévisions, radios, congélateurs, valises, fer à repasser et argent.

D’après un témoin, des délinquants se sont notamment introduits dans un immeuble de cinq étages se trouvant derrière le site du drame et ont remporté des biens de valeur et même une somme d’argent plus importante. On a signalé aussi la présence des hommes en uniforme à l’endroit du drame. Ces derniers, a indiqué un témoin, ont emporté une malle d’argent qui se trouvait dans le dépôt.

Qui va supporter toutes les charges?

Beaucoup de ceux qui se sont  déplacés  pour assister au drame  n’ont pas manqué à se poser la question de savoir qui va supporter toutes les charges? Est-ce le  vieux propriétaire de la parcelle, est-ce  le responsable du dépôt à qui appartenait tout ce qui avait comme stock de carburant, ou encore l’acheteur ? Jusque-là aucune enquête n’a pas été initiée pour déterminer les causes réelles du sinistre et le partage des responsabilités.

Un dépôt à côté des maisons d’habitation

Certains observateurs pointent du doigt le fait qu’un dépôt de carburant, produit hautement inflammable, ait été installé à coté de lieux de résidences.  Ces derniers estiment que l’Etat congolais devrait réglementer ce type de cas, pour éviter ce genre de drame à l’avenir.

*

*

Monter

Login

Lost your password?