..."/>

Comité olympique congolais : Les sociétaires appellent le comité exécutif à organiser les élections sans autre forme de procès

Comité Olympique Congolais

Les représentants des fédérations sportives présentes ont demandé au comité exécutif du Comité olympique congolais (COC)  d’organiser, dans le meilleur délai, l’Assemblée générale  extraordinaire élective qui donnera à la fédération des fédérations du Congo sa nouvelle équipe dirigeante. C’est ce  qui ressort de la réunion tenue mardi après-midi au siège du COC situé à la 7ème rue dans la commune de Limete.

Une réunion tenue à la demande des dirigeants des associations sportives nationales de la RDC avec la bénédiction du Comité international olympique afin de mettre un terme à la situation qui prévaut au sein du mouvement sportif et olympique congolais depuis le lancement du processus électoral.

Il ressort de la concertation de ce mardi 11 avril 2017 qu’il a été demandé à l’exécutif du COC de faire respecter ses statuts dans l’organisation de ces élections. L’exécutif du COC a été aussi appelé à attaquer en justice les responsables de faux et usage de faux dans les signatures des correspondances envoyées au Comité olympique demandant l’organisation, avant les urnes, d’une assemblée générale extraordinaire de clarification.

Car, il s’est avéré que certains de ces paraphes attribués aux présidents des fédérations n’étaient que des imitations, s’ils n’étaient pas l’œuvre des personnes non mandatées par leurs associations ou groupements sportifs respectifs. Le cas de la fédération de lawn-tennis dont le numéro un, Emile Ngoie, a demandé et obtenu la permission de se retirer de la concertation afin d’aller tenir une réunion de son comité directeur pour tirer les conséquences qui s’imposent.

Sous la direction du Dr René Ngiebe Mubiala, l’un des vice-présidents du COC, l’assise de mardi avait pour objectif d’écouter les fédérations et leurs doléances exprimées dans deux correspondances envoyées au comité exécutif et copiées au CIO, d’abord le 6 mars, ensuite le 21 mars. Ceci afin de baliser la voie des élections apaisées.

Elle répondait aussi à la recommandation de la dernière correspondance du Comité international olympique du 4 avril dernier qui, tout en demandant un dialogue ouvert et permanent avec l’ensemble des membres pour instaurer un climat de confiance réciproque et clarifier de manière à ce que l’assemblée générale élective se tienne dans un climat serein et conforme aux valeurs olympiques, l’a exhorté  à ne pas reporter indéfiniment la tenue de l’Assemblée générale élective déjà ajournée plusieurs fois depuis le mois de janvier dernier, date à laquelle elle aurait dû théoriquement avoir lieu.

Le CIO a souhaité que les élections puissent se tenir si possible à la fin de ce mois d’avril dans l’application pleine des Statuts actuellement en vigueur par le COC et l’ensemble de ses membres conformément à la Charte olympique.
Le comité exécutif du mouvement olympique et sportif congolais a pris acte de la volonté exprimée par les fédérations. Il a promis de se réunir bientôt et de  communiquer la suite du

Par JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?