..."/>

Environnement : Une opération de lutte contre le réchauffement climatique initiée au Nord-Kivu 16.000 arbres à planter dans la localité de Mpati

rechauffement climatique

Caritas Goma vient de lancer l’opération  » un arbre pour le climat  » à Mpati dans la province du Nord-Kivu. Cette organisation caritative catholique s’est engagée à mettre la main dans la pâte pour la lutte contre le réchauffement climatique au Nord-Kivu. Financé par Caritas Allemagne, ladite opération consiste à planter 16.000 arbres dans la localité de Mpati.

Dans le cadre de cette opération, Caritas Goma invite la population de Mpati à s’engager pour la défense de la planète. Cette organisation a expliqué à cette population que planter un arbre ne consiste pas uniquement à creuser un trou dans la terre pour y déposer son arbre mais également de connaitre la nécessité d’un arbre dans l’environnement. C’est dans ce sens qu’elle a sensibilisé la population sur l’utilité des arbres dans l’environnement.

 » La plantation d’un arbre permet à celui qui l’a planté de devenir un acteur de développement durable en participant à la lutte contre la déforestation et les changements climatiques. Les arbres purifient l’air, dégagent l’oxygène (photosynthèse), donnent de l’ombre, constituent des abris pour les oiseaux et d’autres êtres vivants, limitent l’érosion des sols… « , a-t-on fait savoir au cours de cette sensibilisation.

    Pendant cette opération, seront plantées des cedrela (un bois léger et odorant réputé pour sa résistance aux insectes) ;  calliandra (arbuste aux fleurs très décoratives appréciées par les oiseaux et les insectes) ; grevillea (arbuste très florifère) ; leucaena leucocephala (arbre connu par sa croissance rapide et utilisé pour diverses applications) ;  eucalyptus (planté dans de nombreuses régions du monde en raison de sa grande rentabilité  et pour son bois solide).

Rappel

Le génocide rwandais a entrainé un afflux massif de réfugiés au Nord-Kivu. Plus d’un million d’entre eux s’y sont installés en 1994 et ne sont rentrés dans leurs pays, pour la plupart, que bien des années plus tard, rappelle Caritas Goma. Devenus rebelles FDLR (pour ceux qui ne sont pas rentrés au Rwanda), les ex-réfugiés se sont donnés à la coupe abusive des arbres.

Avant le désastre, Mpati était une région forestière. Vingt-trois ans plus tard, cette région caractérisée par une forte densité de population couplée à une agriculture intensive est devenue  » une savane « . La déforestation a entrainé la raréfaction du bois de chauffe, la dégradation des sols cultivables, une baisse des rendements agricoles.

C’est donc pour répondre à cette situation que Caritas Goma a mis en œuvre un vaste projet agroforestier dans cette partie du Nord-Kivu. Visant à contrer l’avancée de la dégradation des sols cultivables, à valoriser les ressources et à accroitre les rendements agricoles, ce projet met l’accent sur toutes les pratiques agricoles associant l’arbre aux cultures.

En fait, l’opération  » Un arbre pour le climat  » est née de la COP 21. A l’occasion de cette conférence mondiale sur le climat tenue en novembre-décembre 2015 à Paris (France), 195 délégations ont rendu le premier accord universel contre le réchauffement climatique, à l’issue de deux semaines d’après négociations.

C’est suite à cet accord que Caritas Allemagne a mis à la disposition de Caritas Goma un fonds du gouvernement allemand pour lutter contre le réchauffement climatique au Nord-Kivu.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?