..."/>

Au bord de la banqueroute : L’assemblée générale opte pour le redressement de la MECREKIN

mecreco1

L’assemblée générale extraordinaire de la centrale des Mutuelles d’épargne et de crédit du Congo( MECRECO), s’est tenue le samedi 14 avril 2017 dans la salle des conférences du ministère des affaires étrangères à Kinshasa.  Deux principaux points  ont été inscrits à l’ordre du jour à savoir : la présentation du cadre légal et l’échange sur la situation actuelle que traverse de la mutuelle en rapport  avec le comité de gestion provisoire mise en place par la Banque Centrale du Congo en octobre 2016.

Le président du comité de gestion provisoire a rappelé à l’AGE que la Mutuelle est régie par la loi no 002/2OO2/2/2012 portant organisation et fonctionnement des coopératives.  Pour éclairer la lanterne de nombreux membres de la mutuelle, des explications ont été fournies  autour de certaines  notions de base telle que  l’organisation, la gestion  et le fonctionnement d’une coopérative,  les organes de la Mutuelle,   l’application de différentes sanctions applicables  en cas de manquement…

Par la suite, le président du comité provisoire a présenté les états financiers de la MECREKIN.  Il a été retenu à ce propos que plus de 4.900.000 § us ont été engloutis par la calamiteuse gestion dans le néant.  C’est justement cette hémorragie financière qui a amené la Mutuelle au bord de la banque route où elle a du mal à ses dégager alors que les épargnants réclament tambours battant  le remboursement de leurs avoirs.

Pour le redressement de la MECREKIN

En dépit de la gravité de la situation, le potentiel existant encore, les espoirs sont permis et par conséquent  le problème n’est pas du tout insoluble, a dit le président.  L’AGE ayant bien compris  la situation,  a levé l’option du redressement de la Mutuelle plutôt que de lui tendre la perche de la liquidation.     Pour ce faire, une batterie de mesures de redressement ont été prises.

  Elle poursuit six objectifs stratégiques sur lesquels va s’appuyer le plan  : Mettre la Mécre sous l’administration provisoire des experts en micro finance  en vue notamment de combattre l’amateurisme et  de transformer les compétences durant le plan de redressement ;

Restructurer la faitière (en conservant les directions clefs au personnel réduit) ;  Redimensionner le réseau par la transformation de réseaux non viables en agences ;  Mettre en place des manuels pour le recyclage du personnel ;  Relancer l’épargne à l’aide des campagnes de sensibilisation ;    Faire renaitre la confiance dans le chef du public pour drainer des adhérents ;

Améliorer la situation  et l’information financières ;  Recentrer et développer le réseau de solidarité.  Il convient de noter que ce plan de redressement va s’étaler sur une période de trois ans.

Dans sa politique de redressement, la Mecre s’appui sur un autofinancement  à l’aide d’octroi de crédits au bénéfice des propriétaires de la mutuelle que son les membres.  En face cependant,  il y a de nombreux défis à relever.  Les principaux sont portent sur l’injection urgente des liquidités, l’incapacité des membres d’accéder à leurs avoirs, le recours aux membres comme propriétaires de la Mecre.

La Mutuelle compte actuellement près de 159.000  membres effectifs en plus  de quelque 91.OOO  membres auxiliaires.  Les maux qui la rongent  ayant été identifiés, de même que  la volonté manifeste  de redresser la boite ayant été exprimée,  tout porte à croire pour l’instant que le redécollage est possible.

Par GO

*

*

Monter

Login

Lost your password?