..."/>

Société : Un collaborateur du Gouverneur de la ville fait casser le petit commerce de ses voisins

Le mercredi dernier en début de soirée, un groupe d’agents de l’ordre est descendu sur la rue 3 vallées II du quartier Joli Parc, dans la commune de Ngaliema, où il a cassé tous les étables devant quelques parcelles du coin. Des tôles et des chevrons  ont été emportés, des tables brisées …

Cette opération s’est déroulée après 17 heures par des éléments envoyés pour l’assainissement des grandes artères de la capitale. Ils ont été détournés de cette mission sur ordre d’un collaborateur du Gouverneur de la ville-province de Kinshasa.

Car, au matin de jeudi, une femme qui sortait sa table a vu les gardes du corps de cet homme la sermonner,  avant de ranger le meuble dans une parcelle voisine. En la menaçant des représailles policières. Une telle expédition ne s’est jamais produite dans ce coin de ce quartier résidentiel.

Ce sont les grandes routes, en l’occurrence l’avenue de Nguma de Ma Campagne, qui ont toujours été visées. Le petit commerce dans la devanture des parcelles qui n’obstrue ni ne sali la voie publique n’a jamais fait l’objet d’une telle opération.

Directeur de cabinet d’André Kimbuta Yango, selon les témoignages recueillis sur place, le nommé Belade Yasime a commandité cette expédition contre ses voisins sans les prévenir, ni leur en donner le motif. Alors que, chaque jour, il emprunte inévitablement cette rue. Pour les victimes de ces actes, il a agi de la sorte en se cachant derrière son statut de collaborateur rapproché du premier citoyen de la ville.

Qui, pourtant, n’aurait pas utilisé pareille méthode contre des personnes avec lesquelles il partage le même quartier.
Du jamais vu dans ce coin où vivent, depuis des lustres, des autorités politiques nationales comme Jean-Marie Ingele Ifoto, député national honoraire et ancien ministre du Gouvernement central, Feu Philippe Futa, ancien ministre de l’Economie nationale .

Des personnalités telles monsieur Mwananteba, l’Honorable Michel Kabeya. Toute cette crème ne s’est jamais attaquée aux voisins avec lesquels  elle a vécu ou vit sans tension. De l’abus d’autorité suivi de destruction méchante qui n’est pas pour préserver la paix sociale en ce moment où le pays traverse une période de mutation politique assez mouvementée et que le processus électoral est entamé.

André Kimbuta, homme du peuple  et du dialogue par excellence, n’a en tous cas pas besoin d’une telle publicité autour de sa personne. Surtout que son collaborateur, qui n’est pas le bourgmestre de la commune de Ngaliema, se sert du personnel policier mis à sa disposition personnelle pour intimider ses voisins.

Par  JCL

*

*

Monter

Login

Lost your password?