..."/>

Injustement condamné : JC Muyambo va en cassation et entend saisir les juridictions africaines

jean claude muyambo

Le président de la SCODE, Jean Claude Muyambo, est loin de classer son imaginaire procès dans les oubliettes. L’ancien ministre des Affaires sociales sous le gouvernement Gizenga est déterminé à être lavé dans cette affaire qu’il considère comme montée de toutes pièces pour ternir son image. C’est pourquoi la SCODE et le conseil de la victime ne cessent de clamer son innocence.

Pappy Boyimbo, SG adjoint de la SCODE, a été le premier à fustiger la condamnation de Muyambo. Au cours d’une déclaration politique, il a qualifié cette condamnation de « machination politique ».  Hier jeudi 20 avril 2016, le conseil de Muyambo via maitre Thierry Muteba, dans une conférence de presse, a déploré la condamnation de son client. Il a lâché que son client pourvoit d’aller en cassation pour qu’il soit rétabli. Si devant les cours et tribunaux de la RDC, lui et son client n’obtiennent pas gain de pause, « Muyambo saisira les instances judiciaires africaines notamment la Commission africaine des droits de l’homme ».

Selon Thierry Muteba, son client qui clame toujours son innocence ne lâchera pas prise dans cette affaire qui est, à l’en croire, « l’œuvre du pouvoir en place afin de ternir l’image de Muyambo ». Et de poursuivre qu’ « il fallait voir les pressions qu’ont subies les juges ayant siégé dans l’affaire, exercées par les présidents des juridictions… ».

Constatant que « la justice du pays est inféodée au pouvoir en place », son client va saisir les instances africaines.  Qu’à cela ne tienne, Thierry Muteba a fait remarquer que son client Muyambo garde confiance au rapport de la CENCO. Lequel rapport le lave, selon certaines indiscrétions.

Par LM

*

*

Monter

Login

Lost your password?