..."/>

Kongo Central : Deux éléphants en divagation dans le territoire de Luozi !

Deux d'éléphants retrouvés à Luozo (Kongo-Central). Ph. ICCN

Depuis bientôt un mois, les populations du territoire de Luozi, au Nord de la province du Kongo Central, vivent la peur dans le ventre. Car,  deux gigantesques éléphants dont la provenance est supposée être la République du Congo-Brazzaville y ont fait une brusque apparition et sont en divagation dans les savanes et forêts respectivement des secteurs de Kivunda, Mongo-Luala et Kinkenge où ils sont perceptibles.

De nombreux paysans, surtout ceux des localités de Sundi-Mamba, Bumba, Kikonza…etc. affirment avoir vu de leurs yeux ces deux  pachydermes qui, heureusement, n’ont encore commis de dégât jusque là. Ce qui réjouit tant soit peu les paysans de ce terroir. En l’occurrence le Pasteur Nkuni Nkuni, Chef de Consistoire de la 23ème Communauté de l’Eglise du Christ au Congo (CEC) qui a été la première personne à avoir livré cette information à la presse locale.

Ce serviteur de Dieu a par ailleurs indiqué que l’apparition de ces deux animaux sauvages, bien qu’elle ait entrainé une panique généralisée sur l’ensemble du territoire de Luozi, a curieusement fait l’objet d’un grand événement qui, à en croire la notabilité locale, sera marquée en lettre d’or dans les annales de l’histoire de cette contrée de la province du Kongo Central.

Surtout lorsqu’on sait que la peur qui a hanté les esprits des administrés dudit territoire dès l’annonce de cette nouvelle s’est au plus vite muée à des scènes de réjouissances populaires caractérisées notamment par des chansons et danses folkloriques doublées des cris de joie immense. Tout cela au rythme des tams-tams.

Cependant, si l’apparition de ces deux éléphants a été commentée de manières diverses à travers la province du Kongo Central où un tel phénomène n’a jamais été vécu depuis l’époque coloniale, les responsables de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), de leur coté, l’ont plutôt beaucoup encouragé. Car, selon eux, les éléphants d’Afrique sont en voie de disparition dans presque tous les pays du bassin du Congo.

C’est ce qui fait que l’apparition de ces pachydermes dans le Kongo Central puisse constituer un événement rassurant et plein d’espoirs pour la République Démocratique du Congo qui, depuis quelque temps, milite pour le rétablissement des populations paysannes du reste confrontées à des menaces liées au commerce de l’ivoire.

 C’est dans ce cadre précis que les autorités congolaises comptent dépêcher incessamment à Luozi une délégation d’experts de l’ICCN, dans le but d’aller non seulement faire le constat ; mais aussi et surtout sensibiliser les populations, les notables et les notabilités locales à ne pas abattre ces deux animaux qui méritent plutôt protection.

Il sera aussi question d’étudier les voies et moyens susceptibles d’orienter ces éléphants  vers une zone où ils se sentiront plus en sécurité. Aussi, l’institut national de la Conservation de la nature ne manquera pas d’instruire les paysans à veiller sur ces deux éléphants pour qu’ils ne détruisent pas les cultures paysannes. Etant donné que l’agriculture, en milieu rural, constitue la principale ressource de revenus des populations. Et le territoire de Luozi ne fait pas exception.

(Par Dieudonné Muaka Dimbi)

*

*

Monter

Login

Lost your password?