..."/>

Suite aux inondations des dernières pluies : La pluie indésirable dans la capitale

inondation

A cause des inondations  observées ces derniers temps à Kinshasa, la pluie est devenue indésirable et la population kinoise  souhaite que la saison sèche vienne vite.  Toutes les rivières  avaient débordé  et  plusieurs maisons  d’habitation situées le long des rivières Kalamu, Makelele, N’Djili  et Gombe à Kinshasa étaient inondées après les pluies des lundi 1er et jeudi 4 mai dans la capitale.

Dans les communes de Bandalungwa et Kintambo par exemple, des dizaines de maisons situées sous le pont Lunda Bululu se sont retrouvées sous les eaux. Des biens qui s’y trouvaient  étaient complètement  abimés. Des témoins ont rapporté avoir vu des meubles emportés par les eaux de la rivière Makelele  après son débordement causé par  ces pluies torrentielles.

Dans la commune de Kalamu, la circulation a été perturbée  dans les  soirées  des jours précités, notamment au niveau des avenues Victoire et Bongolo, ont rapporté des témoins habitants ces quartiers,  confirmant qu’à cause de ces dernières  pluies, la rivière Kalamu a débordé. Les ponts reliant les quartiers Kalamu et Matonge se sont retrouvés sous l’eau, empêchant toute circulation des véhicules.

A Tshangu, plusieurs familles habitant le long de la rivière N’Djili ont déploré la perte d’effets personnels et la détérioration des appareils électroménagers. Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango,  avait recommandé à la population habitant les zones riveraines des cours d’eau de déménager pour prévenir les dégâts inhérents aux éventuelles inondations. Mais certaines  de ces familles interrogées  affirment ne disposer d’aucune ressource pour organiser un déménagement. Dans des communes comme Bumbu, Makala, Selembao, Kinsenso etc, il a fallu attendre  trois à quatre jours pour voir le niveau de ces eaux diminuer.

Infrastructures routières menacées

 Il convient encore de noter que ces dernières pluies qui se sont abattues sur la ville de Kinshasa ont compliqué la circulation sur certaines routes de Kinshasa. Le spectacle était désolant sur le boulevard Triomphal qui, selon des témoins, s’est transformé en un lac artificiel à certains endroits, notamment le croisement du boulevard Triomphal et l’avenue Assossa.

Des inondations ont également été signalées au niveau des avenues Victoire et Kasa-Vubu, avenues des Huileries, Libération (Ex-24 Novembre), ainsi que sur certains tronçons du boulevard du 30 juin. Sur certains axes routiers, des nids de poule se sont formés.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?