..."/>

Lors d’une matinée politique de l’UDPS mercredi, Jean-Marc Kabund : « l’AFDL n’a pas été une force libératrice »

Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS lors  de la reprise des travaux du dialogue inclusif le 21/12/2016 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

C’est au cours d’une matinée politique le mercredi 17 mai 2017, à la permanence de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) à Kinshasa, que Jean-Marc Kabund–a-Kabund, Secrétaire général de l’UDPS, a estimé que les 20 ans de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL) n’ont apporté que douleur pour le peuple congolais.

Devant les combattants et combattantes du parti, tous mobilisés, Jean Marc Kabund a présenté un bilan négatif de 20 ans après la libération du Congo de la dictature Mobutienne par Mzee Kabila. « Des jeunes pousses nous ont rejoints, les rangs s’allongent encore plus compacts », a-t-il dit.

« La détermination s’exhausse. Nous sommes prêts pour de nouvelles batailles et de nouveaux succès, la lutte continue, victoire et certain » a-t-il affirmé. A en croire le SG de l’UDPS, l’engagement citoyen se hisse aux cimes. Se tenant la main dans la main, la ronde s’élargit. Unis, les combattants sont toujours vainqueurs.

Pour le Secrétaire Général du parti, les mêmes plaintes d’avant le 17 mai 1997 sont toujours d’actualité. Pour Jean-Marc Kabund, les choses s’empirent : fosses communes, viols, insécurité, crise socio-économique et autres sont là encore. Donc pour lui, les 20 ans de l’AFDL sont un échec.

Par JML

*

*

Monter

Login

Lost your password?