..."/>

Pour résoudre la crise financière : Des stratégies initiées

taux de change1

Lutte contre la fraude, s’employer sur les mesures urgentes du gouvernement, sensibiliser les services publics opérant dans les postes frontaliers et les opérateurs économiques et autres, sont les objectifs fixés par cette mission!

Après l’ex Katanga qui a permis au gouvernement de tenir une séance de travail sur la rétrocession de 40% des opérateurs miniers au gouvernement dans la vente des minerais exploités dans le pays, le cap est fixé pour le moment sur le Kongo-central où une mission mixte Présidence de la République – gouvernement central séjourne dans le cadre de la sensibilisation contre la fraude.

Depuis le 24 juillet dernier, la mission organise des réunions de travail pour l’application de 28 mesures d’urgence retenues par le gouvernement, dont la lutte contre la fraude sous ses multiples facettes au niveau de différents postes frontaliers. C’est fléau qui gangrène chaque jour l’économie nationale, doit absolument être éradiqué.

Parmi les membres de la mission, il y a le directeur de cabinet du président de la République, Néhémie Mwilanya, du ministre d’Etat chargé de l’Economie nationale, des ministres du Budget, du Commerce extérieur, du Développement rural, des Hydrocarbures et des Mines ainsi que du ministre délégué auprès du premier ministre, le gouverneur de la Banque centrale du Congo, des experts du gouvernement et des responsables de différents services opérant dans les frontières.

Ce qui va permettre de mobiliser les ressources indispensables dans le cadre de la relance de la croissance en RD Congo. C’est ainsi que des stratégies sont multipliées du côté du gouvernement afin de résoudre le problème de crise financière qui se pose avec acuité pour le moment dans le pays.

Ainsi, à travers cette mission, les membres de la délégation sensibilisent contre la fraude, les services publics opérant dans les postes frontaliers et les opérateurs économiques. Ils s’emploient surtout sur l’application de 28 mesures d’urgence du gouvernement.

Après avoir été à Matadi où les membres de la délégation ont été reçus par le gouverneur de la province du Kongo-central, Jacques Mbadu, la mission s’est rendue à Moanda où des échanges ont eu lieu avec des opérateurs économiques du secteur pétrolier. Ils ont aussi visité plusieurs autres postes frontaliers dont Boma, Lufu et autres.

Les 28 mesures d’urgence du gouvernement

Concernant les 28 mesures d’urgence, il faut relever qu’elles ont été adoptées par le gouvernement, en janvier 2016, pour stabiliser et relancer l’économie qui commençait à faire face à la chute des cours des matières premières au niveau international.

C’est ainsi que le gouvernement avait décidé de lutter contre la fraude fiscale et douanière dans les secteurs de l’économie, des télécommunications et des transports. Parmi ces mesures, il a été décidé d’auditer des contrats d’amodiation et de partenariat conclus avec les sociétés minières de l’Etat; de mettre plus de rigueur dans l’octroi des exonérations; la réduction des taxes à l’exportation de certains produits et autres.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?