..."/>

Scandale au ministère des Sports : une Kermesse organisée au stade des Martyrs

Une vue du stade des martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les habitants de la ville de Kinshasa qui empruntent souvent le boulevard Triomphal se rendent compte de l’organisation d’une kermesse dans l’enceinte du stade des Martyrs. Des kiosques y poussent comme des champignons, podium en installation, et les sponsors marquent déjà leur présence par des affiches et autres.

C’est un véritable scandale, quand on sait qu’en ce mois d’août 2017, les Léopards de la République démocratique du Congo sont engagés à de grandes compétitions de football, notamment la Coupe du monde Russie 2018 et au Championnat d’Afrique des Nations Kenya 2018. Le stade des Martyrs est l’unique terrain retenu pour ces rencontres.

Généralement, bien avant que les matchs n’aient lieu, les inspecteurs de la Confédération Africaine de Football (CAF) descendent sur le lieu pour voir si toutes les conditions sont réunies pour que ces rencontres aient lieu en toute quiétude. Et lorsqu’ils constateront que le stade est indisponible, que vont-ils faire comme rapport ?

Il y a donc de gros risques que la République démocratique du Congo ne participe plus au Championnat d’Afrique des Nations édition 2018, si le stade se transforme en un lieu de jouissance inutile. L’opinion se demande si le ministre des Sports, Papy Niango, lui qui a toujours milité pour le développement du sport congolais en général, est conscient du danger que représente cette initiative qui ne va rien apporter au pays, ni aucun bénéfice politique, social ou économique pour le gouvernement Bruno Tshibala, encore moins pour le régime en place.

D’ailleurs, se rappelle-t-on, les ministres des Sports qui ont précédé Papy Niango avaient signé un arrêté interdisant toute activité culturelle ou festive en dehors du football, pour bien protéger ce stade des Martyrs qui est l’un des patrimoines qui font la fierté de la République démocratique du Congo. Niango Iziamayi Mushemvula a-t-il annulé cet arrêté ? Si oui, pour quelle fin ?

Le premier ministre est-il au courant de l’annulation de cet arrêté ? Autant de questions qui méritent l’éclairage du ministre des Sports, de surcroît avocat. Néanmoins, d’autres indiscrétions citent le nom d’un très haut cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) comme organisateur de cette « foire ».

L’homme aurait réalisé son deal contre le gré des administrateurs du stade, informe-t-on, et s’est installé sans payer un seul rond, usant de son statut d’ « intouchable ». En faisant cela, ce haut cadre du parti présidentiel rend-t-il service à son autorité morale, ou ternit par contre l’image de ce régime qui a, d’ailleurs, du mal à se remodeler.

Par LM

*

*

Monter

Login

Lost your password?