..."/>

Semaine mondiale de l’eau : Une forte mobilisation pour un meilleur accès à l’eau potable

Semaine mondiale de l'eau

Dans le cadre de la Semaine mondiale de l’eau à Stockholm, le Président de l’Assemblée générale des Nations-Unies, Peter Thompson, a signifié que l’accès à l’eau potable propre et sûre et à des systèmes d’assainissement adéquats demeurent toujours un défi pour les populations à travers le monde. Ce rappel a été fait par le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thompson dans le cadre de la Semaine mondiale de l’eau à Stockholm, en Suède.

 » Près de 2,4 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à un meilleur assainissement. Et un nombre croissant de régions et de pays connaissent une augmentation du stress hydrique, exacerbée par la croissance rapide de la population, l’urbanisation et bien sûr le changement climatique « , a-t-il affirmé. Parmi les 17 Objectifs de développement durable (ODD) adoptés par 193 Etats membres de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) en 2015, l’eau et l’assainissement occupent une place de choix, annonce le Président de l’Assemblée générale.

En ce qui concerne l’ODD 6 qui veut garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau, Thompson encourage l’unité et la mobilisation de la communauté internationale afin d’amener une action globale concertée en faveur de cet ODD. Et de prévenir qu' » avec l’Accord de Paris sur le climat, la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable représente la meilleure chance pour notre espèce d’atteindre un mode de vie durable sur la planète Terre avant qu’il ne soit trop tard « .

Exploitation durable des océans

Le Président de l’Assemblée générale des Nations-Unies, Peter Thompson, a rappelé que la création d’un mouvement mondial pour atteindre l’ODD14 était le but de la Conférence sur les océans tenue à New York en juin dernier. Il était question de conserver et d’exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable.

L’homme a également fait savoir que la Conférence sur les océans a été conçue pour changer la donne en inversant le cycle de déclin dans lequel la santé de l’océan s’était retrouvée piégée. Raison pour laquelle, révèle-t-il, cette Conférence a permis de sensibiliser aux problèmes de la pollution marine, particulièrement la pollution plastique, l’acidification des océans, le réchauffement de l’océan, la surpêche, la gouvernance de la haute mer et les dommages à la biodiversité et aux écosystèmes.

Par la même occasion, il a annoncé en 2020, l’organisation d’une deuxième Conférence de l’ONU sur les océans. Question de laisser aux Etats, une durée de trois ans pour la mise en œuvre d’un plan de travail commun.

PAR TSM

*

*

Monter

Login

Lost your password?