..."/>

25 ans après sa mort : Les qualités du chanteur Djo Mpoyi restées vivantes chez les mélomanes congolais

 Le chanteur interprète Joseph Kanyinda Mpoyi, connu sous le nom de scène  » Djo Mpoyi « , ayant évolué au Katanga, vient de totaliser 25 ans dans l’au-délà. Ses qualités d’interprétation demeurent à jamais dans les mémoires de ses nombreux mélomanes congolais de la bonne musique. S’il faudrait se référer au récital des chansons interprétées au sein du mémorable groupe TP OK Jazz de Franco Luambo Makiadi, propulsé au-delà de la scène par la légende de la rumba congolaise, l’icône de la musique, Lutumba  Simaro, auteur-compositeur des tubes tels  » Mbongo « ,  » Mandola « ,  » Pablo  » ou encore  » Kadima « , on pourra s’en convaincre sans hésitation. Feu Djo Mpoyi a eu aussi à composer ses propres chansons telles  » Lubuela  » et  » Chéri Kazadi  » avec Diato Lukoki.

  La journée commémorative du mercredi 19 septembre dernier a été marquée par le dépôt de gerbe de fleurs sur sa tombe et une soirée dansante souvenir animée par son fils Erick Mpoyi  à Bandal.  Le chanteur a débuté sa carrière musicale en interprétation  en 1967 à Lubumbashi dans le Katanga, avant de collaborer et créer des amitiés avec les artistes Diato Lukoki et Vicky Longomba dans l’orchestre  » Canon Jazz du Zaïre « , avant d’effectuer un bref passage dans Grand Zaiko Wawa et Tiers monde Coopération avec Sam Mangwana et le saxophoniste Empompo Loway dans l’album  » 100 moins un « . Il a finalement terminé sa carrière auprès de Franco dans TP OK Jazz.

Par Franck Ambangito

*

*

Monter

Login

Lost your password?