..."/>

En vue d’accentuer la pression sur Joseph Kabila d’ici 19 septembre : Le Mouvement citoyen « ECCHA » lance la campagne dénommée « Chaise vide »

Joseph-Kabila-0

Engagement Citoyen pour le Changement (ECCHA), un Mouvement Citoyen non violent et non partisan des Jeunes de la République Démocratique du Congo continue d’accentuer la pression sur le chef de l’Etat, Joseph Kabila, en initiant le 19 de ce mois une campagne de sensibilisation et de mobilisation citoyenne dénommée « Chaise vide ». Après réflexion, ECCHA conclut que Joseph Kabila ne possède pas le mandat du peuple et dirige le pays par défis. Ainsi, les Congolais réunis dans ECCHA estiment que « le fauteuil présidentiel n’est pas occupé, il est donc vide ».

D’où cette action du 19 septembre 2017 à travers toute l’étendue de la République dénommée « Chaise  vide »  qui a pour objectif d’éveiller la conscience du peuple congolais et de rappeler que la personne qui le dirige n’as pas son mandat, de faire participer une grande masse populaire dans l’action et de pousser le peuple à comprendre les enjeux de l’heure, d’envoyer un message fort à la Communauté Internationale de sorte qu’elle comprenne que le peuple est fatigué des dirigeants non élus qui ne respectent pas les Droits Humains.

Dans cette campagne, ECCHA prend comme Cible la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) qui est appelée à mettre toutes les batteries en marche en vue de l’organisation des élections conformément à l’Accord du 31 décembre 2016.  Partant du contexte politique actuel, le mouvement citoyen ECCHA  constate que l’autorité morale de la MP n’a pas respecté la Constitution de la République, l’Accord issu du dialogue de l’U.A., mais s’est permis de torpiller l’Accord issu du Dialogue Politique Global et Inclusif du 31 décembre 2016 prévoyant les élections à la fin de cette année.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?