..."/>

Ce jeudi au stade des Martyrs : Journée scientifique sur la prévention en sport et le dopage

Dr Jean-Pierre Bungu Kakala, directeur du Centre national de médecine des sports

La salle de l’entrée  4 du bloc administratif du stade des Martyrs de la Pentecôte servira de cadre, ce jeudi à partir de 10 heures, à la journée scientifique du Centre national de médecine des sports  avec comme thèmes la prévention en sport et le dopage. Deux sujets que développeront successivement les Docteurs Jean-Pierre Bungu Kakala et René Ngiebe Mubiala.

Le premier est le médecin directeur du CNMS, instructeur FIFA/CAF dans le domaine, fonctions qu’il cumule avec celle de responsable du staff médical de l’équipe nationale de football senior. Le second est vice-président du Comité olympique congolais, membre de l’Agence mondiale anti-dopage pour l’Afrique centrale et président du Comité anti-dopage congolais.

Donc une chaire bien baraquée pour plancher sur les éventuelles précautions à prendre afin d’éviter les maladies aux athlètes pratiquants ainsi que les substances dopant prohibées que les sportifs en activité à moyen et haut-niveau absorbent parfois à leur corps défendant. Et qui leur coûtent souvent des sanctions en cas de contrôle positif. Au cours de cette journée, Jean-Pierre Bungu et René Ngiebe s’adresseront précisement aux opérateurs médicaux engagés dans la médecine des sports que sont les médecins, les kinésithérapeutes de sport, les soigneurs et les infirmiers.

La journée scientifique de ce 14 septembre tombe à point nommé. Le démarrage de la saison sportive, particulièrement en football, est imminent. La gente en blouse blanche a besoin d’une remise à niveau dans la matière, étant donné que la plupart de participants à ce séminaire composent les staffs médicaux de formations sportives actives et pas seulement du sport-roi. D’autre part, elle arrive plus ou moins une semaine après les derniers matches des Léopards contre les Aigles de Carthage tunisiens dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018.

Ces sorties qui ont vu certains internationaux congolais de la diaspora répondre à l’appel du sélectionneur national tout en masquant des blessures qu’ils portaient depuis leur  club d’origine. Le cas de Neeskens Kebano, pour ne citer que celui-là. Le docteur Bungu devra expliquer à son auditoire comment éviter des situations  de ce genre.

Par JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?