..."/>

A l’issu d’une réunion à Dakar : Les Evêques catholiques africains s’engagent à lutter contre la pauvreté dans la région

Les Evêques catholiques d’Afrique ont réaffirmé leur engagement d’être les premiers artisans et les bons gardiens du service de la charité. C’était à l’issu d’une réunion organisé, du 18 au 20 septembre 2017 à Dakar au Sénégal, sur le thème : « Organiser le service de charité en Afrique : le rôle des Evêques ». Une rencontre qui a réuni les Cardinaux, les Archevêques et les Evêques, les Présidents des Conférences Episcopales et des Caritas nationales venus de 43 pays de la région Afrique de Caritas Internationale.

Comme l’a dit le Pape François, le numéro un de l’Eglise Catholique, ces Evêques confirment que l’Afrique n’est pas une terre à exploiter, mais une amie à aimer, à aider et à faire grandir. Pour eux, l’insuffisance des moyens d’action ne doit pas constituer une excuse à l’attentisme, car le développement des pauvres ne peut se faire que par les pauvres eux même. C’est dans ce sens qu’ils encouragent fermement les échanges au sein des Eglises, la capitalisation des expériences et la mutualisation des compétences et des ressources,  l’harmonisation à tous les niveaux des directives qui guident l’engagement collectif.

Ils déplorent le fait de voir que la misère du peuple africain est souvent causée par ses propres dirigeants qui sont censés lutter pour le mieux-être de cette population. « Ces dirigeants nous obligent, au final, à agir en extincteurs des foyers de tension qu’ils allument et alimentent, poussant ainsi nos jeunes à l’exil ou les transformant en militants de l’extrémisme politique ou religieux », ont déclaré les serviteurs de Dieu catholiques qui ont prit part à la cette réunion de Dakar.

Les décisions prises

Conscients de leurs responsabilités, ces derniers ont réaffirmé leur engagement de participer à la lutte contre la pauvreté en Afrique.  Ils ont prit la décision d’encourager les dirigeants responsables et les élites qui se mettent au service du bien commun, et à dénoncer sans cesse ceux et celles qui sont corrompus et qui entretiennent la paupérisation des masses comme stratégie de maintien ou de conquête du pouvoir.

Ces hommes de Dieu s’engagent également à développer une véritable synergie d’action au niveau du continent, des sous régions (zones), des Conférences Episcopale, des diocèses en vue d’une communion ecclésiale productive au service de la promotion humaine intégrale ; à renforcer la solidarité fraternelle avec les Eglises Sœurs, la collaboration œcuménique et interreligieuse et la coopération avec les organisations de la Société civile pour l’édification de la paix et le développement dans la région Afrique ; à manifester plus d’attention aux problèmes de migrations et des réfugiés, aux conséquences des crises politiques et des catastrophes naturelles, et le cas échéant de travailler de manière pro-active en amont pour mieux contribuer aux pistes d’éradication des causes de la pauvreté sur un continent pourtant riche de ses populations, notamment de ses jeunes, de ses cultures et de ses richesses naturelles ; et enfin à renforcer la participation des femmes et à rendre visible leur contribution au développement des familles et des communautés.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?