..."/>

Maman Amviko, visionnaire de l’Eglise Fepaco/Nzambe Malamu, décédée à Kampala

Maman Amviko

La représentante légale de l’Eglise Fraternité Evangélique Pentecôtiste en Afrique et au Congo (Fepaco/Nzambe Malamu), Maman Hélène Amviko Ewada, est décédée hier jeudi 5 octobre vers 1h du matin,   à Kampala, en Ouganda,  où elle était partie pour des soins médicaux. La terrible nouvelle tombe alors que pasteurs et fidèles de son Église préparaient son retour pour ce vendredi 6 octobre à Kinshasa.

Selon certains pasteurs, l’état de santé de la représentante légale était déjà précaire depuis plusieurs mois, et cela était remarquable sur le plan physique. Mais cela ne l’empêchait pas d’organiser des campagnes d’évangélisation et autres séminaires pour la gloire de Dieu.

Pour rappel, Maman Amviko était l’épouse d’Ayidini Abala, fondateur de l’Eglise Fepaco/Nzambe Malamu, décédé lui aussi en juillet 1997. Des pasteurs tels que Sony Kafuta, Léopold Mutombo Kalombo, Jean-Oscar Kiziamina, Pascal Mukuna… ont été formés chez Fepaco/Nzambe Malamu, où ils étaient des fidèles, avant de créer leurs propres Églises.

Maman Amviko quitte la terre des hommes le 5 octobre en Ouganda, alors que Papa Olangi a rendu l’âme le 1er octobre en Afrique du Sud. Le sort semble ainsi s’acharner sur les bergers des Eglise du réveil de la RDC. Sa mort intervient quelques mois seulement après avoir célébré avec faste le cinquantenaire de l’église Fepaco/Nzambe Malamu, l’œuvre de son mari défunt, M’zee Aidini Abala. Ce dernier était connu mondialement pour avoir exercé un ministère puissant, accompagné de miracles et prodiges.

M’zee Ayidini a toujours été présenté comme étant le père des Eglises du réveil spirituel en RDC, Zaïre à l’époque, avant de quitter la terre des hommes en 1997 accomplissant ainsi 30 ans de ministère chrétien. Plusieurs pasteurs Congolais l’ont eu comme père spirituel avant de pouvoir créer leurs propres Eglises. Pour rappel, Maman Anviko était le successeur de son fils biologique Pefa Ayidini, décédé également en 2005, à la tête de l’Eglise Fepaco/Nzambe Malamu.

Par LM & Tantia Sakata

*

*

Monter

Login

Lost your password?