..."/>

25ème anniversaire du Programme d’action de Beijïng : L’ONU Femmes prévoit la campagne « la génération égalité »

Championne de la défense des droits des femmes et des jeunes filles, l’ONU Femmes prévoit de se lancer dans la campagne « la génération égalité : pour les droits des femmes et un futur égalitaire ». Le but est de rassembler les générations à venir d’activistes des droits des femmes. Un combat qui sera mené avec la participation des militants pour l’égalité des sexes et les visionnaires ayant concouru de façon déterminant dans l’élaboration du Programme d’action de Beijing, en 1995.

Cette campagne, selon l’ONU Femmes, appelle à une parité, un partage égal des soins non rémunérés et du travail domestique, la fin du harcèlement et de toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles, des services de soins de santé qui répondent à leurs besoins, ainsi que leur participation égale à la vie politique et à la prise de décisions dans tous les domaines de la vie.

Il convient de signifier que ladite campagne rentre dans le cadre de la commémoration en 2020 du 25ème anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing. Cette opportunité permettra à tous de s’unir pour insister sur la réalisation finale des droits fondamentaux de toutes les femmes et des filles.

Une grande mobilisation mondiale sera organisée par cette agence des Nations Unies. Pour rappel, la Déclaration et le Programme d’action de Beïjing de 1995 (le Programme d’action de Beijïng) constituent le programme le plus visionnaire jamais établi en faveur de l’autonomisation des femmes, a indiqué l’ONU Femmes.

Rédigé lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes réunie à Beijïng, en Chine, le Programme d’action de Beijïng a été adopté par 189 gouvernements. Ces derniers ont pris des engagements susceptibles d’éliminer des obstacles empêchant les femmes de participer de manière égale dans tous les domaines de la vie. Ainsi, aucun pays ne peut prétendre avoir atteint l’égalité des sexes, informe l’ONU Femmes.

Par Tantia Sakata

*

*

Monter

Login

Lost your password?