..."/>

Dans le cadre de sa relance : La Chambre de commerce de la RDC se fixe 4 priorités

marché à kin

Outre la Coopérative qui se confirme de plus en plus, le vice-président Guy Mayele, chargé de la gestion quotidienne de la Chambre, se lance dans l’industrie et l’agriculture ainsi que dans la visibilité de cette structure nationale!

La Chambre de commerce de la République démocratique du Congo continue à se battre pour sortir de la léthargie dans laquelle elle a été longtemps plongée. C’est dans ce cadre qu’elle s’est fixée quatre axes prioritaires pour sa relance.

Une mission que le vice-président de la Chambre de commerce de la RDC, le pasteur Guy Mayele, qui gère au quotidien cette structure, s’est assignée à son arrivée à la tête de la Chambre. Ainsi, ces quatre axes prioritaires sont la Coopérative, qui existe déjà et se confirme de plus en plus, l’industrie, un secteur dans lequel la chambre s’est désormais investie ces derniers temps et qui présente un meilleur avenir, et l’agriculture qui relève, elle, comme étant un secteur important, capable de propulser cette structure nationale des affaires.

Concernant le secteur de l’agriculture, il faut relever que la Chambre compte travailler avec des structures comme Agri (Association des agriculteurs indépendants), installée dans la commune de Limete, à Kinshasa, dans le cadre du renforcement des capacités de ses membres, surtout pour ceux qui s’emploient à y investir dans les prochains jours.

  Le dernier axe est celui de la visibilité de la Chambre. Il faut dire que la Chambre de commerce de la RDC, qui est en quête de nouvelles installations pour ses activités quotidiennes, tient beaucoup à sa visibilité, d’abord à travers la ville province de Kinshasa, avant de se signaler sur le plan national.

Raison d’ailleurs  à la tenue régulière, ces jours-ci, des réunions restreintes des membres de l’organe exécutif de cette structure. Il faut rappeler que la Chambre de commerce est une organisation chargée de représenter les intérêts de ses membres responsables des entreprises commerciales, industrielles et de service. Elle a aussi un caractère associatif, les adhérents y apportent leurs cotisations.

Ainsi, la Chambre de commerce de la RDC s’attelle notamment à cette mission. Surtout qu’elle s’est fixée aussi comme objectif de contribuer à  la création d’une classe moyenne dans le pays, en donnant des micros crédits à ses membres qui ont des petits commerces à travers la ville de Kinshasa.

Par L. Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?