..."/>

Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt : Une réunion d’évaluation tenue à Kinshasa pour dresser un bilan

Forêt équatoriale. Photo dentrodeafrica.free.fr

Une année après la mise en œuvre du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt (PACDF), le Réseau des Populations Autochtones Locales pour la gestion durable des Ecosystèmes Forestiers en RDC (REPALEF), en collaboration avec le Comité de Pilotage National du PACDF, la Caritas Congo Asbl  et la Banque Mondiale, ont organisé un dialogue avec les organisations de la société civile nationale pour faire un bilan des avancées dudit projet.

Cette réunion s’est déroulée au Cendre d’Accueil Caritas à Kinshasa. Elle a réuni plus de 60 personnes dont l’équipe de l’Agence d’Exécution Nationale (AEN), les membres de la Société Civile et du Gouvernement, etc.Le Représentant du Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl empêché à cet atelier, Jean Munongo, coordonnateur du Service de Promotion de la Santé, a, dans son mot de circonstance, remercié le Comité de Pilotage National pour avoir recruté la Caritas Congo Asbl comme Agence d’Exécution Nationale du PACDF.

Il a également remercié la Banque Mondiale pour la franche collaboration en lui rassurant que la Caritas Congo Asbl ne ménagera  aucun effort  pour atteindre l’objectif du développement du PACDF en RDC, à savoir renforcer les capacités des Peuples Autochtones (PA) et Communautés Locales (CL) par le soutien à leur participation à des activités de gestion des terres et des forêts liées à la Réduction des Emissions, la Déforestation et la Dégradation des forêts au niveau des 19 territoires cibles du projet.

Au cours de ce dialogue, l’AEN a présenté l’état d’avancement du PACDF, et le REPALEF a présenté ses réalisations relatives à la gestion des plaintes et des satisfactions. Les participants ont apporté leurs contributions dans le cadre de l’amélioration de prochaines étapes qui seront celles des grandes actions sur terrain.

Tout en rassurant que toutes les dispositions soient prises par les opérateurs dans les 19 territoires cibles du projet pour faciliter les communautés à cibler les idées de leurs microprojets et les structures locales de proximité devant les accompagner dans la mise en œuvre du projet.

En guise de rappel, le PACDF s’inscrit dans le cadre du mécanisme spécial de dons en faveur des peuples autochtones et communautés locales. Son objectif est d’accroitre l’engagement des populations autochtones dans les politiques de la REDD+ et dans les activités du Programme d’Investissement pour les Forêts (PIF). Il est financé par la Banque Mondiale et exécuté en RDC dans 19 territoires.

Ce projet a été lancé officiellement le 26 avril 2016. Les peuples autochtones et communautés locales en sont bénéficiaires.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?