..."/>

Meurtre des casques bleus de la MONUSCO : Jean-Pierre Lacroix attendu à Kinshasa

Jean-Pierre Lacroix

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, le Français Jean-Pierre Lacroix est attendu à Kinshasa où il va faire une escale avant de se rendre à Beni, au Nord-Kivu, pour assister au rapatriement des dépouilles mortelles de 15 casques bleus tanzaniens tués lors d’une attaque meurtrière d’une base opérationnelle de la MONUSCO située à Semliki, dans le territoire de Beni.

Jean-Pierre Lacroix s’était déclaré choqué par « l’attaque odieuse » perpétrée contre la MONUSCO au Nord-Kivu.
« Des renforts sont sur place et des évacuations médicales par la Mission sont en cours », a précisé vendredi matin Jean-Pierre Lacroix sur son compte Twitter.

En effet, le rapatriement des corps des soldats de la paix tanzaniens œuvrant sous le drapeau de la MONUSCO  est  intervenu ce lundi. Mais avant cette opération, l’ambassadeur de la Tanzanie en RDC et le Représentant Spécial adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC, David Grisslay se trouvent depuis dimanche à Beni où ils ont, à bord d’un hélicoptère de la MONUSCO, survolé la base opérationnelle de la mission Onusienne de  Semliki.

La Tanzanie ne cède pas malgré les attaques

Malgré le meurtre des soldats tanzaniens de la MONUSCO,  l’armée tanzanienne se dit prête à poursuivre ses opérations dans l’Est de la République démocratique du Congo au sein de la Mission Onusienne, a déclaré le général James Mwakibolwa, chef d’Etat-major de l’Armée Tanzanienne. Ce dernier avait entre 2013 et 2014  commandé la brigade d’intervention rapide de la MONUSCO à l’époque du M23.

Il  a tenu ces propos lors d’une conférence de presse dimanche 10 décembre 2017 à Dar es-Salaam, dans l’enceinte du quartier général de l’armée. « L’attaque du 7 au 8 décembre 2017 est la pire attaque que nous avons enregistrée depuis que nos forces participent aux opérations de maintien de la paix en 2011, et nous avons enregistré une lourde perte.

Malgré tout cela, nos forces qui sont sur place ont encore plus la volonté de combattre l’ennemi et d’accomplir leur mission avec une grande technicité et du professionnalisme. Je confirme au peuple tanzanien et aux autres que cette attaque ne va pas nous décourager.

L’armée du peuple tanzanien ne va pas être ébranlée, notre pays est en paix et continuera à être en paix, et quiconque osera nous déranger, nous allons nous occuper de lui », a déclaré le Général James Mwakibolwa.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?