..."/>

Prix du carburant à la pompe : Le gouvernement et les pétroliers loin de trouver un compromis

station service

Alors que le ministre d’Etat en charge de l’Economie nationale maintient les mêmes prix du carburant, les responsables des entreprises pétrolières parlent de pertes après l’augmentation du prix du baril au niveau international!

Depuis plusieurs mois, le ministre d’Etat en charge de l’Economie nationale, Joseph Kapika, et les opérateurs pétroliers du pays débattent des prix du carburant, qui pour ce membre du gouvernement central doivent y être maintenus, alors que les responsables des entreprises pétrolières tiennent à la hausse des prix de ces produits. Plus d’une fois, le ministre d’Etat a imposé à ces pétroliers le maintien des mêmes prix des carburants à la pompe.

C’est ce qu’il a relevé, au cours de la dernière réunion interministérielles avec les responsables des entreprises pétrolières. «Il n’y aura pas d’augmentation des prix des carburants à la pompe en République Démocratique du Congo», a-t-il décidé. Deux autres ministres ont pris part à la rencontre. Il s’agit du ministre des Hydrocarbures, Ngoy Mukena, et celui des Finances, Henry Yav.

Pour donc le ministre d’Etat Kapika, le gouvernement a consenti des sacrifices en accordant des allégements fiscaux aux entreprises pétrolières, en vue d’assouplir la tension de leur trésorerie pour avoir ravitaillé les services stratégiques, notamment les Forces armées, la Police nationale congolaises, la société Transco et la SNCC (Société nationale de chemin de fer du Congo). Il a, en outre, spécifié que «le peuple congolais doit savoir qu’il finance lui-même son développement, son bien-être social à travers la structure des prix».

Pour sa part, le porte-parole des pétroliers, Charles Nyakobasa, qui a parlé au nom de ses collègues, a relevé que le secteur pétrolier soutient le gouvernement dans ses efforts de maintenir inchangé les prix des produits pétroliers, dans la mesure où les prix ont augmenté sur le marché international.

«Le prix du baril est passé actuellement de 2.640 USD à 3800 UDS. Cette variation a constitué une perte énorme pour ces entreprises», a-t-il déclaré.

Par LKT

*

*

Monter

Login

Lost your password?