..."/>

Kongo Central : Jules Benga désigne nouveau coordonnateur de la Société civile/forces vives

Suite à l’indisponibilité constatée de Valentin Vangi, ancien coordonnateur de la Société civile/Forces vives du Kongo central devenu aujourd’hui Rapporteur du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), le Conseil de sages de ladite société civile que préside le Pasteur Fidèle Muanda Mikiama a tenu, le vendredi 22 décembre 2017 dans la salle Pasteur Nsimba située dans la concession « Lisanga » de l’Eglise du Christ au Congo, une réunion extraordinaire de restructuration et de redynamisation du bureau de cette coordination.

A l’issue de ces assises qui ont connu la participation massive aussi bien d’autres membres des coordinations provinciale et urbaine, des plates-formes et collectifs des organisations de la société civile que des times leaders, ces derniers, conformément à la charte qui régit la société civile, ont en effet statué sur la lettre de démission leur adressée notamment par Valentin Vangi et son adjoint.

Après l’avoir minutieusement étudié et après débat et délibération, il a été mis en place et ce, par consensus, un bureau de coordination provisoire qui sera présidé par l’une de grandes figures de l’organisation qui n’est autre que Jules Benga. Cela, en attendant l’organisation de l’Assemblée générale élective ordinaire dont la date n’a pas été communiquée. A noter que ce dernier sera épaulé par d’autres membres désignés eux aussi par consensus à d’autres postes dudit bureau de coordination.

L’occasion faisant le larron, les acteurs de la société civile ont également profité de cette rencontre pour décider de la redynamisation du conseil de sages chargé de suivi, de la discipline et de l’audit interne notamment par la désignation de certains membres ; chacun sur base de sa compétence et de son savoir-faire.

Dans son adresse de circonstance, le nouveau coordonnateur de la Société civile/Forces vives du Kongo Central dont le cerveau a toujours projeté de bonnes initiatives a promis de collaborer avec tout le monde sans exception aucune pour la réussite de son mandat.

S’agissant toutefois de la période relativement nébuleuse de l’histoire politique de la République Démocratique du Congo où les incertitudes semblent prendre le dessus sur la certitude du lendemain, Jules Benga a déclaré rester fidèle à sa double mission qui est celle de conscientiser et d’éduquer la population, d’une part,  et de promouvoir les libertés et d’œuvrer non seulement à l’avènement d’un état de droits mais aussi et surtout à l’alternance pacifique au sommet de l’Etat, d’autre part.

Prenant à son tour la parole, le pasteur Fidèle Muanda Mikiama lui a seulement invité au travail bien fait et à prôner la culture de la paix au sein du nouveau bureau de la coordination de la Société civile/Forces vives du Kongo Central pour relever tant soit peu les nombreux défis qui l’attendent dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?