..."/>

La RDC tient à éliminer la maladie du sommeil comme problème de santé publique

PATH, une organisation internationale à but non lucratif œuvrant dans le domaine de la santé, a organisé vendredi à Kinshasa, en collaboration avec le Programme National de Lutte contre la Trypanosomiase Humaine Africaine (PNLTHA), un briefing des professionnels des médias sur cette maladie mieux connue sous l’appellation de « Maladie du sommeil », classée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans la catégorie « Maladies tropicales négligées ». Ce briefing a été organisé en prévision de la commémoration de la première journée nationale de la Trypanosomiase Humaine Africaine en RDC, qui interviendra le 31 janvier 2018.

L’instauration de la journée nationale de la trypanosomiase humaine africaine (THA) en RDC traduit l’engagement du gouvernement congolais à éliminer la maladie du sommeil comme problème de santé publique d’ici 2020 et à l’éradiquer d’ici 2030.

On parle d’élimination d’une maladie comme problème de santé publique lorsque son incidence devient moindre au sein de la population avec un nombre très réduit de personnes atteintes. Il y a éradication lorsque la maladie disparait totalement au sein d’une population.

Le Dr Junior Kazadi, spécialiste en trypanosomiase humaine africaine (THA) à PATH, a expliqué à cette occasion que cette maladie est causée par un parasite (microbe) appelé trypanosome qui se propage dans tout le corps. Le trypanosome, agent causal de la maladie du sommeil, est transmis à l’être humain par la piqûre d’une mouche tsé-tsé infectée.

La mouche tsé-tsé, appelée aussi glossine, n’est pas infectée à la naissance. Elle est contaminée en ingérant des trypanosomes présents dans le sang d’un patient infecté. La mouche tsé-tsé vit au bord des rivières, dans les zones marécageuses et dans les broussailles près d’un cours d’eau.

Selon le Dr Junior Kazadi, les premiers signes de la maladie du sommeil ressemblent à ceux de la malaria : forte fièvre irrégulière, fatigue, douleurs musculaires et articulaires, apparition des ganglions surtout au niveau du cou, gonflement du visage (œdème). Lorsque les trypanosomes attaquent le système nerveux (2ème phase de la maladie), le malade présente des troubles de la personnalité (nervosité, irritabilité, somnolence).

Le Dr Junior Kazadi a indiqué que les principaux moyens de lutte contre la trypanosomiase humaine africaine (THA) sont le dépistage précoce de la maladie et le traitement des malades ainsi que la lutte contre la mouche tsé-tsé qui est le vecteur. La maladie du sommeil est mortelle lorsque le malade n’est pas traité ou lorsqu’elle est dépistée à un stade avancé.

L’objectif de l’élimination de la maladie du sommeil en RDC est envisageable

Selon le médecin-directeur du Programme National de Lutte Contre la Trypanosomiase Humaine Africaine (PNLTHA), le Dr Eric Mwamba Miaka, l’objectif de l’élimination de la maladie du sommeil comme problème de santé publique en RDC d’ici 2020 est envisageable et peut être atteint.

La RDC est certes le plus grand foyer de la trypanosomiase humaine africaine (THA) avec au moins 80% de cas notifiés annuellement dans le monde. Mais ce pays, a dit le directeur du PNLTHA, a connu une forte diminution des cas notifiés de la maladie du sommeil, passant de 17.000 cas en 2000 à 1.769 cas en 2016, puis à 930 cas en 2017.

Ces résultats, a-t-il indiqué, montrent qu’on peut atteindre l’objectif de l’élimination de cette maladie comme problème de santé publique.
Pour le Dr Eric Miaka, l’instauration de la journée nationale de la THA est une belle opportunité pour sensibiliser les décideurs à s’impliquer dans la lutte contre la    maladie du sommeil.

M. Guy Bokongo, chargé de plaidoyer et de politique publique à PATH a abondé dans le même sens. Pour éliminer la maladie du sommeil comme problème de santé publique, a-t-il soutenu, il faut beaucoup de ressources. D’où la nécessité de mener un plaidoyer auprès des décideurs pour la mobilisation des fonds au niveau interne par l’Etat et au niveau externe par les partenaires.

Par Norbert Tambwe

*

*

Monter

Login

Lost your password?