..."/>

Championnat d’Afrique des nations 2018 : Les Lions de l’Atlas succèdent aux Léopards de la RDC

Le navire des Super Eagles du Nigeria a coulé corps et biens dimanche dernier dans la soirée au stade Mohamed V de Casablanca devant la tempête des Lions de l’Atlas du Maroc en finale de la 5ème édition du Championnat d’Afrique des nations.

4 buts à 0 à l’issue du temps réglementaire, un score sans appel qui a permis, pour la première fois de l’histoire de cette compétition réservée aux joueurs évoluant dans leur championnat local respectif, au pays organisateur de remporter le titre à domicile.

Ce dimanche 4 février 2018, la vague chérifienne, avait tôt fait de déferler sur la frêle embarcation nigériane manifestement dépassée par l’envergure de la rencontre, le boucan de la multitude des supporters entassée dans les installations du grand stade de la  » maison blanche  » du Maroc ainsi que de la pluie et du froid qui, en cette  soirée dominicale, avaient rendu l’environnement bien difficile pour les  non habitués.

Alors que la  première mi-temps jonchée de plusieurs occasions manquées approchaient de son terme, les Lions de l’Atlas ont trouvé la solution : un but de Hadraf à la 45ème minute  qui a libéré tout un peuple.  Puis est tombé le déluge. Car, 16 minutes après les citrons, un véritable typhon  est venu emporter les Aigles du Nigeria dont la ligne défensive ne savait plus sur quel pied danser.

Encore qu’ils avaient, en plus, perdu un joueur sorti pour avoir reçu deux cartons jaunes. El  Karti a doublé la mise à la 61ème minute, Hadraf, de nouveau, a fusillé le gardien de but nigérian, avant qu’El Kaabi ne conclue la balade à la 73ème minute. Les Super Eagles étaient bien déplumés. Le trophée du CHAN avait choisi de rester en terre marocaine.

El Kaabi comme un certain Ndaye Mutumbula en Egypte

Vainqueur du CHAN 2018 sur lequel il a plané de bout en bout (4-0 en match d’ouverture le 13 janvier dernier sur le gazon du même stade contre la Mauritanie, le même score dimanche dernier), le Maroc présente aussi le meilleur buteur de l’édition. El Kaabi a signé son neuvième but devant le Nigeria. Il égale en la matière un certain Ndaye Mutumbula qui avait réussi la même prouesse en 1974 en Egypte. Même si le Congolais avait ainsi excellé en Coupe d’Afrique des nations.

Le Maroc reprend le trône qu’occupait la République démocratique du Congo depuis 2016 au Rwanda. Il est la quatrième nation vainqueur de ce championnat après bien sûr la R.D.C (2009, 2016), la Tunisie (2011 au Soudan) et la Libye en 2014 en Afrique du Sud. La prochaine édition aura lieu dans deux ans en Ethiopie.

Le sacre du 4 février 2018 au CHAN est le deuxième titre africain du Royaume en football. Le premier en Coupe d’Afrique des nations datant de 1976.

Par JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?