..."/>

Messe en mémoire des victimes du 21 janvier 2018 : L’émotion ce vendredi à la cathédrale Notre Dame du Congo

cathédrale Notre Dame du Congo

Pendant ce temps, les Congolais de la diaspora haussent le ton en promettant de marcher à leur tour ce 11 février 2018 pour exprimer leur solidarité à l’endroit de leurs parents restés au pays et des chrétiens catholiques persécutés plus particulièrement

Contrairement aux clairons embouchés par les propagandistes du régime en place en RDC pour annoncer à la face du monde que les chrétiens catholiques de ce pays ont décidé de mettre un terme à leur revendication en rapport avec les changements politiques vivement souhaités par tous, la tension reste très perceptible.  Et l’émotion sera certainement au rendez-vous ce vendredi 09 février 2018 à l’occasion de la messe de suffrage qui sera organisée à la cathédrale à Lingwala en mémoire des chrétiens tués au début de l’année.

Alors que le mystère demeure entier sur les demandes pressantes des familles de victimes de la marche du 21 janvier dernier concernant la redistribution de dépouilles et leur inhumation dans l’intimité, une messe solennelle de suffrages aura lieu ce vendredi 09 février en la cathédrale Notre Dame du Congo pour le repos de l’âme des précités.

D’après des sources autorisées proches des organisations de la société civile congolaise, l’opinion publique nationale adhère à l’initiative ainsi prise par les chrétiens catholiques d’organiser un office religieux pour la circonstance à cette date tout en invitant les services de l’ordre à rengainer leurs armes!

Pendant ce temps, les Congolais de la diaspora haussent le ton en promettant de marcher à leur tour ce dimanche 11 février 2018 dans leurs pays de résidence respectifs en vue d’exprimer leur solidarité à l’endroit de leurs parents restés au pays et honorer la mémoire de leurs compatriotes tués lors des dernières marches à Kinshasa.

En rapport avec ce qui précède, on peut conclure avec les chrétiens catholiques de l’ensemble du pays que ces derniers sont encore loin d’oublier le drame qui a entouré la répression des deux matches pacifiques organisées dernièrement en RDC.

Par Bamporiki Chamira

*

*

Monter

Login

Lost your password?