..."/>

La province dotée de son cadre de concertation des organisations de la société civile

A l’instar d’autres provinces de la République Démocratique du Congo, le Kongo Central a tenu, du 26 au 28 janvier dernier, les travaux de son Assemblée Générale du Cadre de concertation des organisations de la société civile (CCNSC). C’était sous la facilitation de Patrick Makwa, Délégué du Caritas-Congo et membre du consortium D3C composé de Diakonia, Caritas-Congo, CENADEP et du CCNSC-RDC.

Financés par l’Union Européenne, les travaux, qui s’étaient déroulés dans la ville de Matadi, dans la salle  » La Réciprocité  » située vers le rond-point  » 24-15 « , ont connu la participation de 49 acteurs de différentes organisations de la société civile du Kongo Central venus des dix territoires qui la composent. Axées sur diverses matières traitées en thèmes transversaux visant entre autre le renforcement institutionnel et organisationnel du CCNSC qu’est la structure faitière de toutes les organisations de la société civile congolaises afin d’atteindre un niveau de professionnalisation souhaité pour mieux encadrer et répondre aux objectifs desdites organisations, ces assises ont surtout permis aux participants non seulement de faire un état des lieux sur le fonctionnement du CCPSC, de redynamiser les groupes de travail thématiques, de produire la feuille de route du CCPNC et du budget y afférent ; mais aussi de collecter des amendements à apporter aux différents outils de gouvernance institutionnelle de la société civile qui sont notamment la charte des OSC, le code d’éthique et de déontologie des OSC, les règlements intérieurs et des assemblées provinciales du CCSC, les statuts du CCSC et enfin le texte sur l’observatoire national de la société civile.

Pour la circonstance, quatre groupes de travail ont été constitués et chacun d’eux a, au finish, présenté en plénière son rapport synthèse qui a été du reste validé par l’auguste assemblée. Mais auparavant, les participants s’étaient repartis en quatre autre groupes qui ont eu à identifier et à budgétiser les quatre thèmes de formation et de plaidoyer devant être contenus dans le plan d’actions à mener en premier par le Cadre de concertation des organisations de la société civile du Kongo Central mis en place au terme des travaux de ladite assemblée et lequel cadre sera présidé par Jules Benga, le nouveau

                                             Coordonnateur de la Société civile/Forces vives du Kongo Central, désigné à l’unanimité par tous les participants auxdites assises. Le Comité des sages du CCPSC/Kongo Central, bien que placé  comme autrefois sous la direction de Pasteur Fidèle Muanda Minkiama, a été également restructuré avec l’entrée en son sein de certaines nouvelles figures. Parmi lesquelles Dieudonné Muaka Dimbi, désigné à l’unanimité au poste de secrétaire rapporteur.

Rester apolitiques

Après l’installation officielle des membres aussi bien du CCPSC/Kongo Central que de son Comité des sages par le Directeur de cabinet du ministre provincial en charge de la justice, Jules Benga a remercié tous les participants pour lui avoir témoigné leur confiance afin de présider aux destinées dudit cadre. Il leurs a par ailleurs demandés de demeurer apolitiques, de jouer le rôle de l’église au milieu du village et surtout d’œuvrer dans la neutralité et de lutter contre la justice, les droits humains et les bonnes mœurs.

Le facilitateur Patrick Makwa, de son côté, n’a pas caché sa satisfaction de voir cette assemblée atteindre largement son objectif. Tandis que le Représentant du ministre provincial en charge de la justice qui a officiellement clôturé les travaux de cette assemblée a émis, lui, le vœu de voir le CCPSC/Kongo Central redonner à la société civile une image nouvelle en vue de la consolidation de son unité et de demeurer le principal partenaire de développement du gouvernement provincial.

  Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?