..."/>

L’exposition sur le cycle de l’eau à l’intention des élèves lancée à Kinshasa

Gaston Musemena Bongala ministre EPSP

Le ministre national de l’Enseignement  Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP), Gaston Musemena Bongala, a procédé lundi au siège du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) à Kinshasa au lancement officiel de l’exposition sur « le cycle de l’eau ». Cette exposition d’une durée d’un mois est particulièrement destinée aux élèves de Kinshasa.

Selon Gaston Musemena, la présente exposition sur le cycle de l’eau est d’une grande importance pour les communautés en général et les élèves en particulier car elle permet de cerner l’origine de l’eau, sa production, son processus de distribution, sa bonne conservation et la rationalisation de son utilisation.

L’eau, a-t-il dit, est une nécessité vitale. Mais attention, a avertit le ministre de l’EPSP, l’eau peut aussi devenir destructrice des vies humaines, lorsqu’elle est polluée, notamment par la transmission des maladies d’origine hydrique telle que le choléra qui sévit ces jours-ci dans 22 provinces sur 26 que compte la RDC.

Cette exposition sur le cycle de l’eau est organisée par le ministère de l’EPSP à travers son Programme national Ecole assainie avec l’appui technique et financier de l’UNICEF, de la France et de la coopération Suisse. Le directeur de l’Institut français de Kinshasa, Samuel Pasquier, a indiqué que l’exposition sur le cycle de l’eau a été conçue par le centre « Science » d’Orléans en France qui est spécialisé dans les expositions scientifiques et pédagogiques.

25.000 enfants et 5.000 enseignants bénéficiaires des messages-clés sur l’eau au cours de cette exposition en RDC
Le représentant de l’UNICEF en RDC, Gianfranco Rotigliano a, à cette occasion, annoncé que 25.000 enfants, 10 associations des femmes et 5.000 enfants auront bénéficié des messages-clés de cette exposition sur les normes d’hygiène et d’assainissement.

L’exposition sur le cycle de l’eau, a-t-il fait savoir, vient de se tenir à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, à l’Est de la RDC, pendant 6 mois. L’exposition sur le cycle de l’eau à Kinshasa est organisée en prélude de la Journée mondiale de l’eau qui sera commémorée le 22 mars 2018 sous le thème « La réponse est dans la nature ».

Ce thème, a dit le représentant de l’UNICEF, est très pertinent pour la RDC qui a des ressources en eau très fabuleuses et énormes. Le défi à relever, a-t-il indiqué, est d’exploiter correctement ces ressources et surtout de donner de l’eau potable aux gens.

L’exposition sur le cycle de l’eau, a précisé Gianfranco Rotigliano, s’inscrit dans le cadre du Programme national Ecole et Village assainis qui bénéficie de l’appui financier de l’UNICEF et de la coopération britannique. Ce programme a permis, a-t-il soutenu, à près de 20% de la population de la RDC, soit 7 millions de personnes dont 1 million d’écoliers d’accéder durablement à une eau de qualité ainsi qu’à des conditions sanitaires améliorées et aux connaissances spécifiques en matière d’hygiène.  Une élève de 16 ans, Mlle Sarah, enfant reporter de Kinshasa, a fait un plaidoyer en faveur de la salubrité dans les écoles.

Par Norbert Tambwe

*

*

Monter

Login

Lost your password?