..."/>

Hier dans un stade Tata Raphaël plein à craquer : Le Cardinal Monsengwo invite les jeunes de la RDC à prendre leur responsabilité en mains

Cardinal Monsengwo

La tradition a été respectée le dimanche 25 mars 2018 lors de la célébration par le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya de la messe des rameaux qui précède le dimanche de Pâques marquant l’entrée triomphale de Jésus Christ dans la ville de Jérusalem. (Mc 15,39) .

Au regard de la préoccupante situation politique et socio-économique traverse la République Démocratique du Congo, l’Archevêque de Kinshasa a rappelé aux jeunes de ce pays, surtout à ceux de la diaspora, qu’ils ont un rôle majeur à jouer sur place pour redresser la barre.

Dans un langage apparemment doux, mais franc et direct, le Cardinal s’est adressé aux jeunes catholiques venus très nombreux pour l’écouter en ces termes : « Jeunes de Kinshasa, l’avenir du pays est entre vos mains. L’avenir du pays vous appartient.

Certes, vous avez le droit de reprocher aux aînés et aux hommes politiques d’avoir sacrifié votre génération. Vous avez raison de reprocher aux politiciens et à la classe dirigeante de notre pays d’avoir échoué. Mais qu’entendez-vous  faire pour redresser la barre ? Le pays a besoin de vous dans les secteurs de la vie politique, économique, sociale et culturelle, religieuse.

Etes-vous prêts à prendre en mains les destinées de la nation et à assumer vos responsabilités ? s’est-il interrogé avant de renchérir en ces termes : Qu’entendez-vous faire ? Que de jeunes cadres universitaires brillants et capables préfèrent rester en Europe ou en Amérique, pour y attendre que d’autres remettent le pays sur les rails afin qu’ils viennent ensuite cueillir les fruits des peines et des sacrifices, des risques et de la sueur des autres ? Dans un autre ordre d’idées, combien de jeunes font des enfants dont ils abandonnent la charge aux parents ? « Que de jeunes, beaux et forts, restent à la maison, attendant qu’un autre leur trouve un emploi ! ».

   Telle est la quintessence du message dans ce style sans équivoque adressé à la jeunesse congolaise sans avenir dans un stade tata Raphaël archicomble où l’on a noté la présence du ministre des sports Papy Niango. Rappelons qu’à la 32e journée mondiale de la jeunesse ayant coïncidé avec la 10e édition de la journée diocésaine de la jeunesse de Kinshasa, le Cardinal avait exhorté près de 40.000 jeunes venus de toutes les paroisses de l’archidiocèse de Kinshasa à bannir des antivaleurs notamment le banditisme urbain autrement dit Kuluna et d’être des artisans de la paix.

Par GO et THK

*

*

Monter

Login

Lost your password?