..."/>

Suspension de l’augmentation des prix du pain : Les boulangers refusent d’obtempérer à la décision du ministre de l’Economie

Des femmes vendeuses de pains devant l’usine de panification (Pain Victoire) à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Des représentants des consommateurs, comme l’Organisation pour la défense des consommateurs, exigent des sanctions contre les boulangers récalcitrants, bien que les discussions se poursuivent entre les parties concernées, surtout que la majoration à 300Fc pour la «baguette» et 400Fc pour «le petit carré» est maintenue!

La décision du ministre d’Etat en charge de l’Economie nationale de sursoir à l’augmentation des prix de pain sur le marché n’est toujours pas respectée par les boulangeries à Kinshasa. Les boulangers ont maintenu leur majoration à 300Fc pour «la baguette» et 400Fc pour «le petit carré», au lieu de sursoir à cette augmentation des prix de pain conformément à la décision du ministre d’Etat Joseph Kapika prise à l’issue de la réunion tenue dernièrement à l’Hôtel du Gouvernement dans la capitale.

Kinoises et Kinois n’achètent toujours pas la baguette et le petit carré (ces différentes formes de pain) à leurs anciens prix de 200FC et 300Fc. Les boulangeries refusent, pour la plupart, d’obtempérer à la décision du ministre d’Etat Joseph Kapika.

C’est ainsi que les représentants des consommateurs, comme l’ODC (Organisation pour la défense des consommateurs), ont exigé des sanctions contre les boulangers récalcitrants bien que les travaux de discussions sur les prix de pains se poursuivent entre les parties concernées (les experts du ministre de l’Economie nationale et les responsables).

Le président de l’ODC, Maître Eric Tshibangu, a reconnu que l’augmentation des prix du carburant intervenue quelques semaines auparavant dans le pays avait entrainé aussi l’augmentation des prix de plusieurs produits et services. «Mais, les boulangers ne peuvent pas, à eux seuls, décider la majoration unilatérale des prix de pain sans se référer au ministère de l’Economie nationale qui a dans ses attribution la fixation des prix sur l’ensemble du pays», a-t-il précisé.

Maître Eric Tshibangu a approuvé la décision du ministre de tutelle d’exiger aux boulangers leurs structures des prix avant d’engager toute discussion avec ces derniers sur une éventuelle augmentation des prix de pain.

L’ODC a même invité les vendeurs et consommateurs congolais de pain de refuser de vendre et consommer ce produit alimentaire, bien que très prisé notamment à Kinshasa, durant au moins deux jours pour obliger ces boulangers, dont la plupart sont des étrangers, de revenir sur leur décision de la majoration des prix de pain.

Selon les mêmes sources, certaines structures pour la défense des consommateurs préparent une marche de protestation pour réclamer la baisse des prix de pain, surtout que la décision de sursoir à l’augmentation du ministre de l’Economie nationale n’a pas été respectée par les boulangeries à Kinshasa.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?